La Creuse Agricole 07 octobre 2009 à 11h06 | Par Ph. Monteil, Jean-Ph. Viollet, Ph. Pommier

Mobilisation du vendredi 16 octobre - Tous à Limoges le vendredi 16 octobre !

Les agriculteurs attendent des réponses, claires, nettes, précises et rapides.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Philippe Monteil. (© D.R.) Action FDSEA-JA du lundi 5 octobre Action FDSEA-JA du lundi 5 octobre Action FDSEA-JA du lundi 5 octobre Action FDSEA-JA du lundi 5 octobre Action FDSEA-JA du lundi 5 octobre Action FDSEA-JA du lundi 5 octobre Action FDSEA-JA du lundi 5 octobre

« Le gouvernement doit prendre ses responsabilités »

A l’heure où la situation est en pleine crise, il est plus de temps que nos gouvernements prennent réellement conscience de notre malaise. Avec des cours qui ne cessent de s’effondrer sur l’ensemble des productions et nos charges qui ne font qu’augmenter, nous sommes face à une situation explosive. Nous ne pouvons tolérer davantage cette situation sans qu’aucun effort de nos dirigeants politiques agissent sur les décisions technocratiques bruxelloise ou française, et à commencer par le chef de l’Etat Nicolas Sarkozy. Une large part de responsabilités leur incombe dans cette crise. Pour que nous puissions passer ce cap, nous attendons des réponses claires, nettes, précises et surtout rapides. Parmi nos revendications, nous exigeons une année blanche dés à présent pour toutes les productions avec des exonérations sur les charges bancaires, sociales et fiscales. De plus, nous refusons toutes contraintes réglementaires supplémentaires et notamment avec les nouvelles dispositions par les BCAE. Nous refusons toutes formes de lourdeurs administratives et en particulier les contrôles de toute nature. Nous attendons une véritable moralisation des pratiques commerciales afin que nous puissions obtenir une partie des marges qui nous revient.

Et pour nos régions d’élevage, nous exigeons d’effectuer nous-mêmes la vaccination contre la FCO sur nos animaux. L’expérience de la campagne passée a largement démontré les limites de ce système. Nous vivons une situation extrêmement difficile, quel que soit notre secteur de production. Bien souvent, certains d’entre nous choisissent la solution de facilité en prenant pour cible nos propres organisations professionnelles et notamment la FNSEA. Mais attention, ne nous trompons pas d’interlocuteurs.

Qui sont les responsables d’une politique ultra-libérale qui promeut la dérégulation des marchés ? Qui nous assaillent par ces charges de plus en plus lourdes ? Qui accentue les réglementations de plus en plus drastiques ?

Que font nos députés et nos sénateurs, pour nous aider à sortir de cette impasse ? Rien ! Les avez-vous entendus ces dernières semaines, pour nous apporter leur soutien ? Nullement! A croire qu’ils restent terrés « aux abris » en attendant que l’orage passe.

Ne vous inquiétez pas : « Quand le temps des élections reviendra, ils sauront sortir de leurs tanières pour nous... Mais nous saurons aussi leur répondre. Comme a dit le roi Clovis : « Souviens-toi du vase de Soissons ».

Il nous faut des réponses urgentes pour passer le cap de cette crise et des signes forts pour une politique agricole claire et lisible. Pour obtenir cela, je vous invite à vous mobiliser TOUS ET TOUTES en masse le vendredi 16 octobre prochain à Limoges à partir de 11 heures devant la préfecture pour défendre ensemble notre avenir.

Philippe Monteil
Président de la Fédération départementale des syndicats d’exploitants agricoles de la Creuse.

Jean-Philippe Viollet.
Jean-Philippe Viollet. - © D.R.

L'éditorial de Jean-Philippe Viollet

« L’agriculture a un prix ! »

Plus que jamais en ces périodes de bouleversement des systèmes financiers et sociaux, que ce soit en France, Europe, au niveau mondial :

Il est grand temps de remettre l’agriculture et toutes ses productions au centre des préoccupations et au centre de l’économie.

Assez de palabres, place aux actes !

L’agriculture doit devenir une des 1ères priorité des Etats, dans l’intérêt même des populations.

Trop longtemps négligée, l’agriculture française a effectué des prouesses d’efforts et de technologies aux sacrifices des agricultrices et agriculteurs.

Aujourd’hui, il appartient, à tous les niveaux, d’anticiper ce schéma incontournable et en particulier au Président de la République de l’affirmer clairement.

Au vu de l’analyse des revenus des agriculteurs, il convient de faire très vite avant de voir apparaître le spectre de la délocalisation de nos productions françaises, en particulier en zone défavorisée comme le Limousin.

Et en attendant ce geste fort et urgent :

1) La France doit appliquer une année blanche à son agriculture au niveau des annuités financières et charges sociales ;
2) Un gel de tous les harcèlements bureaucratiques lourds et pénalisants ;
3) Une moralisation des pratiques commerciales liées aux produits issus de l’agriculture ;
4) Stopper les distorsions de concurrence des états voisins ayant des charges (sociales, environnementales…) moindres ;
5) En finir avec les contraintes franco-françaises asphyxiant notre agriculture.

Pour toutes ces raisons et bien d’autres encore.

Participez massivement à la journée mondiale de l’alimentation et à notre grande manifestation de toutes les productions agricoles en Limousin le 16 octobre à Limoges à partir de 11 heures devant la préfecture de Région.

A votre service et à bientôt,

Amicalement,

Jean-Philippe Viollet,
Président de la FRSEA Limousin.

Philippe Pommier.
Philippe Pommier. - © D.R.

Assurer des prix rémunérateurs

A l’heure où les discussions de la loi de modernisation de l’agriculture battent leur plein, en pleine crise agricole en Limousin, en France et en Europe, le syndicat Jeunes Agriculteurs se doit de rappeler qu’il croit en l’avenir de l’agriculture et de ses agriculteurs.

Nous exigeons des pouvoirs publics la mise en place de vrais outils de régulation pour assurer aux agriculteurs des prix rémunérateurs.

La manifestation du vendredi 16 octobre à Limoges est destinée à revendiquer auprès des pouvoirs publics des mesures lisibles et efficaces qui permettrons donner des perspectives d’avenir à notre métier.

Futurs agriculteurs et jeunes agriculteurs de la région, venez participer à notre grande manifestation de toutes les productions agricoles du Limousin le vendredi 16 octobre à Limoges à partir de 11 heures devant la Préfecture de région.

Philippe Pommier,
Vice-président de Jeunes agriculteurs Creuse.

Le diaporama : une action FDSEA-JA lundi 5 octobre

Lundi dernier, Philippe Monteil, président de la FDSEA 23, Willy Snakkers, président de la section des Anciens de la Creuse, Christian Arvis, secrétaire général de Jeunes agriculteurs Creuse et Thierry Jamot, secrétaire général de la FDSEA 23 ont collé sur les murs de la Préfecture, du conseil général et du local de l’UMP, avec d’autres militants des organisations professionnelles, des affiches pour appeler à la mobilisation du 16 octobre. Puis le préfet a reçu une délégation.

 

Appel à mobilisation

Sarkozy, notre agriculture a un prix ! La crise actuelle est la plus grave que le secteur agricole ait connu ces trente dernières années, toutes productions confondues. Quasiment aucune production n'est épargnée par la chute des prix, les charges pèsent de plus en plus. Volatilité des prix, libéralisme bruxellois, contraintes environnementales, financières etc : il faut arrêter de charger la barque ! L'agriculture est aussi stratégique que l'automobile ou le secteur bancaire ! C'est pourquoi le 16 octobre, la FNSEA, JA appellent, ensemble, à une grande mobilisation dans les capitales régionales.

Parce que l'agriculture a un prix, nous descendrons dans la rue ce jour là. Les paysans demandent haut et fort de pouvoir vivre de leur métier.

Vendredi 16 octobre devant la Préfecture de Région à Limoges à partir de 11 h
(Fléchage en arrivant à Limoges - des places de parking sont réservées au Champ-de-Juillet à environ 500 m du rassemblement)

Nos revendications :
- Obtenir une année blanche pour toutes les productions (exonération des charges bancaires, sociales et fiscales) ;
- Remboursement de la Taxe sur le Foncier Non Bâti ;
- Nous refusons toutes les contraintes réglementaires supplémentaires (BCAE, conditionnalité, …) ;

Nous sommes fiers d’êtres paysans, de nourrir nos concitoyens avec des aliments d’une qualité inégalée et d’entretenir nature et paysages.

Notes pratiques

- Un casse-croûte est prévu sur place
- Un ramassage en car est prévu pour les cantons de l’Est du département.

Plusieurs arrêts sont prévus :
- A Gouzon, parking de carrefour Market ;
- A Chambon-sur-Voueize ;
- A Evaux-les-Bains ;
- A Auzances ;
- A Aubusson, au carrefour de la Seiglière ;

Pour des raisons d'organisation, merci de vous inscrire avant le mardi 13 octobre, 12 h à la FDSEA. Pour plus de renseignements vous pouvez contacter votre délégué cantonal ou la FDSEA au 05 55 41 71 20 ou 05 55 41 71 21 ou 05 55 41 71 34.

 

A voir aussi : le blog FNSEA JA

Dédié à la mobilisation du 16 octobre, il est ouvert à l'adresse suivante: www.lagricultureaunprix.fr et www.lagricultureaunprix.com

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2303 | octobre 2020

Dernier numéro
N° 2303 | octobre 2020

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui