La Creuse Agricole 04 juillet 2019 à 08h00 | Par A.M.

Mieux organiser les secours

Premières Assises nationales de santé, secours et territoire

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le colonel Frédéric Delcroix et Bertrand Labar, président du SDIS 23.
Le colonel Frédéric Delcroix et Bertrand Labar, président du SDIS 23. - © AM

Après les premières Assises nationales, santé, secours et territoires qui se sont déroulés les 14 et 15 mars dernier à La Souterraine, à l’initiative de la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France, le président du SDIS, Bertrand Labar, et le colonel Frédéric Delcroix ont tiré le bilan de ces journées de réflexion en éditant un manifeste destiné, d’une part, à faire valoir de nouvelles propositions pour améliorer le système de secours et de santé et, d’autre part, aux élus pour prendre les décisions qui s’imposent.
Au cours de ces assises qui avaient pour objectif de réfléchir aux enjeux de demain en matière de secours et de santé et de se préparer aux nouveaux défis en présence de nombreux professionnels de santé, médecins, infirmières, secouristes, ambulanciers et aides-soignants.
Une réflexion engagée pour trouver des solutions aux problématiques devenues récurrentes et pour lesquels, les professionnels de secours attendent des réponses urgentes.
Répartis entre différents ateliers, des échanges constructifs ont permis d’aboutir à un large consensus pour aboutir à ce manifeste.
Pour le colonel Delcroix : « notre objectif étant d’assurer nos missions et pour cela nous devons réagir rapidement pour répondre rapidement aux attentes et aux demandes de nos concitoyens ». « La réalisation de ce manifeste reste avant tout un catalyseur qui permet de se retrouver autour d’idées communes », précisait le président du SDIS Bertrand Labar, « une satisfaction d’un travail bien fait, et qui a reçu l’approbation de plus de 70 départements. Il nous appartient maintenant de relayer ce manifeste auprès des plus hautes instances nationales ».
Les enjeux dépassent largement les limites du territoire creusois pour ce qui concerne le vieillissement de la population ou la désertification médicale.
Une convergence qui unit à la fois les élus, les professionnels de santé publique et privée ainsi que les sapeurs-pompiers pour une réflexion pluridisciplinaire et transversale propice à l’émergence de solutions innovantes et pragmatiques.

23 mesures pour penser le changement
Parmi ces 23 mesures réparties sur 7 chapitres, l’une des préoccupations majeures reste la lutte contre les déserts médicaux. Pour pallier à cette situation le manifeste  propose une politique d’attractivité en collaboration avec acteurs locaux, mais aussi en proposant une offre pluridisciplinaire et de développement des modes d’exercice coordonné.
Renforcer l’offre de soins au territoire ; en favorisant l’adossement des maisons médicales au centre de secours tout comme le transfert des actes ou activités des soins réalisés par les médecins aux auxiliaires médicaux et notamment aux infirmiers.
Ce manifeste préconise également une meilleure autonomie pour un maintien à domicile généralisé ou encore de moderniser la gestion des appels avec la création d’un centre de réception départementale au 112 et en faire un numéro unique d’appel au secours. Ou encore, développer le numéro de la permanence aux soins ambulatoires existant avec le 116-117 afin de limiter le recours aux 112 destiné uniquement aux seules urgences.
Ce manifeste s’inscrit pleinement dans une réorganisation des services de secours d’urgence, mais celle-ci devra préalablement faire l’objet de profondes modifications réglementaires et législatives où le politique aura pleinement son rôle à jouer dans cette réorganisation.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui