La Creuse Agricole 06 juin 2010 à 09h38 | Par A.M.

Marchés - 23 % de hausse du nombre des broutards exportés

Le numéro de mai d’Agreste annonce une hausse des exportations notamment en Creuse.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

« 23 %. C'est la hausse du nombre de broutards exportés par les éleveurs limousins au cours du mois de mars 2010 par rapport à un mois de mars moyen (moyenne des dernières années, sans compter 2008 trop atypique). Après un début d'année en léger retrait, cette hausse ramène quasiment le premier trimestre au niveau des années passées. Ainsi 13 685 broutards ont été exportés vers un pays étranger en mars. Les trois départements de la région sont en progression, la palme revenant à la Creuse avec une progression de près de 30 %. Plusieurs facteurs peuvent expliquer cette embellie, en premier lieu, la bonne tenue des cours des mâles. A 2,69 euros par kg vif, le broutard limousin (catégorie U) est en hausse de 7 % par rapport à mars 2009. L'écart est encore plus favorable pour le charolais qui atteint 2,62 euros/kg (catégorie U).

 

Broutardes à la baisse

Ces sorties sont aussi la conséquence d'une demande italienne qui s'oriente vers des animaux jeunes et légers. Cela permet aux ateliers d'engraissement de garder l'animal au moins 7 mois et ainsi de bénéficier d'une nouvelle aide à l'abattage. Il y a donc sans doute un phénomène de sortie anticipée, qui pourra être mesuré dans les mois à venir. Cependant, cette conjoncture favorable semble s'essouffler, les cours sont depuis la mi-avril plutôt orientés à la baisse. De même le marché des broutardes est de nouveau en baisse, avec des exigences de conformation très sélectives. A la sortie des ateliers d'engraissement, les cours des génisses subissent encore la faiblesse de l'offre de morceaux de qualité. Depuis le début de l'année, le cours de la génisse de catégorie U a encore perdu 3,1 %.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2302 | octobre 2020

Dernier numéro
N° 2302 | octobre 2020

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui