La Creuse Agricole 21 septembre 2010 a 09h12 | Par A.M.

Manutention - Les valets de ferme débarquent dans les cours de ferme

Pour remplacer les tracteurs de cour, de plus en plus d’agriculteurs ont recours aux valets de ferme.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Depuis janvier 2010, l’arceau ou la cabine équipant le valet doit être homologué contre le renversement (Rops) et la chute d’objet (Fops).
Depuis janvier 2010, l’arceau ou la cabine équipant le valet doit être homologué contre le renversement (Rops) et la chute d’objet (Fops). - © L. Vimond

De plus en plus plébiscités, les valets de ferme sont appréciés pour leur compacité, leur maniabilité et leur polyvalence. Qui plus est, leur consommation est généralement plus réduite qu’un tracteur de cour. Proposant une position de conduite plus élevée que les appareils à ripage (type Bobcat), le valet de ferme permet au conducteur de déplacer latéralement l’outil frontal sans avancer en tournant simplement le volant. Ceci s’avère utile pour finir de curer une stabulation le long d’un mur, par exemple. Du fait de l’articulation centrée entre les deux essieux, si les roues avant passent, les roues arrière passent sans avoir à toucher au volant.

[...]

Vous pouvez lire la suite de cet article dans la Creuse agricole et rurale du vendredi 17 septembre.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2352 | octobre 2021

Dernier numéro
N° 2352 | octobre 2021

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous