La Creuse Agricole 26 février 2009 à 10h59 | Par A.M.

Manifestation - Les éleveurs devant la préfecture et à la mairie… de Cressat

Si le 16 septembre 2008, 20 000 éleveurs se sont mobilisés pour manifester leur détresse à Clermont-Ferrand, c’était pour demander plus d’équité de revenus entre agriculteurs.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Philippe Monteil.
Philippe Monteil. - © D.R

Simplement aujourd’hui les choses ne semblent pas aller dans « le bon sens » selon certains responsables agricoles qui craignent, à juste titre, que le Ministre de l’agriculture Michel Barnier, ne donne quelques signes de fébrilité sur le niveau de rééquilibrage en faveur des zones d’élevage à l’herbe. Pour tenter de remettre le ministre de l’agriculture dans le droit chemin et réaffirmer les positions des éleveurs du Massif central, la FRSEA et le CRJA avaient dès vendredi soir alerté les FDSEA et les JA les appelant à mobiliser tous les éleveurs de la zone allaitante pour sensibiliser tant les pouvoirs publics que les parlementaires de ces enjeux cruciaux.

Ainsi dans notre département, comme partout ailleurs, une centaine d’éleveurs se sont rassemblés devant la préfecture dimanche soir vers 20 h pour rencontrer le secrétaire général Jean-Paul Vicat et le directeur départemental de l’agriculture Didier Kohller afin de leur faire part des inquiétudes des éleveurs. Pour le président de la FDSEA Philippe Monteil « on assiste à une véritable marche arrière du Ministre de l’agriculture qui recule trop facilement face aux puissants lobbys des céréaliers et cela est inadmissible ».

Pour le président des jeunes agriculteurs Christophe Alabergère « le Président de la République s’est engagé sur des axes forts dans sa politique agricole, alors il faut placer les curseurs aux bons endroits et assurer un véritable rééquilibrage des revenus entre les productions ». Si à cette heure tardive de la nuit aucune réponse ne put être fournie par les autorités départementales, le secrétaire général, Jean Paul Vicat, en s’adressant directement aux agriculteurs, ne manquait pas de rappeler que le Comité Supérieur d’Orientation se réunirait le lendemain après-midi et qu’il ferait remonter dès ce soir au Ministre de l’agriculture les demandes de la profession.

Jean Auclair.
Jean Auclair. - © D.R.

Réponse le 23 février

Pour prolonger l’action syndicale, les présidents de la FDSEA et des JA avaient invité tous les éleveurs à se rendre à Cressat pour « secouer » le député Jean Auclair et le séquestrer le temps nécessaire jusqu’à l’obtention de réponses concrètes et précises. Vers 23 heures la petite centaine d’agriculteurs avait pris place à la mairie de Cressat et une nouvelle fois les présidents ont rappelé au député les engagements du chef de l’État et de son Ministre de l’agriculture pour réorienter les aides en faveur des zones d’élevage à l’herbe. Pour le député, Jean Auclair, la situation est loin d’être gagnée, mais force est de constater que les céréaliers « font une pression terrible » sur le Ministre pour ne pas trop lâcher de lest aux éleveurs.

Après une large explication avec les éleveurs, le député accompagné des présidents ont appelé directement le conseiller technique de l’Élysée, Christophe Malvezin et le directeur de cabinet du Ministre de l’Agriculture, Michel Cadot, mais sans pour autant avoir davantage d’éléments de réponse, en attendant la réunion du Comité Supérieur d’Orientation du lendemain.

Jusqu’au bout les responsables syndicaux creusois ont tenté de faire pression auprès du Ministre pour qu’il utilise pleinement les possibilités qu’offre la « boîte à outils » lui permettant de rééquilibrer les soutiens en faveur de l’élevage. En attendant les résultats du CSO « la profession reste mobilisée » ont assuré les présidents qui entendent bien obtenir satisfaction dans le futur rééquilibrage de la PAC.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2303 | octobre 2020

Dernier numéro
N° 2303 | octobre 2020

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui