La Creuse Agricole 28 mai 2009 à 09h02 | Par M.B.

Manifestation - Journée blanche pour conjoncture noire

Alors que les actions laitières du 19 mai ont conduit à la nomination de 2 médiateurs au niveau national, les producteurs de lait ont réaffirmé leur détermination en manifestant leur colère lundi dernier...

Abonnez-vous Réagir Imprimer
A Auzances, la Laiterie Montagne d'Auzances a pour sa part été bloquée de 6 h à 16 h.
A Auzances, la Laiterie Montagne d'Auzances a pour sa part été bloquée de 6 h à 16 h. - © D.R.

Quelques jours après la nomination de deux médiateurs par le gouvernement pour rétablir le dialogue entre producteurs et industriels, la FNPL appelait ses troupes à une nouvelle journée de mobilisation le 25 mai. Cette action limitée dans le temps avait pour objectif de faire pression non seulement sur les industriels mais aussi sur les pouvoirs publics et plus particulièrement sur le ministre de l’agriculture Michel Barnier qui participait ce même jour au conseil agricole à Bruxelles.

Pour la FNPL : « les médiateurs ne doivent pas s'enliser dans des discussions avec les entreprises ». Ces derniers, depuis la dernière journée d'action du 19 mai, ont en effet multiplié les échanges à la fois avec les familles professionnelles et avec les dirigeants des entreprises. Ils travaillent sur des éléments de court terme (prix du lait dans les mois à venir) et de moyen terme (clarification du rôle de l'interprofession nationale dans la détermination du prix). En Creuse, les producteurs se sont mobilisés une fois encore à l'appel de la Section Laitière de la FDSEA. Les producteurs livrant à l'entreprise Chavegrand sont allés rencontrer les responsables de leur laiterie pour rouvrir le dialogue et réaffirmer toute leur détermination.

Les agriculteurs mobilisés une fois encore à l'appel de la section laitière de la FDSEA.
Les agriculteurs mobilisés une fois encore à l'appel de la section laitière de la FDSEA. - © D.R.

A Auzances, la Laiterie Montagne d'Auzances a pour sa part été bloquée de 6 h à 16 h, empêchant tout trafic de quelque nature que ce soit. « Ici, seront pendus les voleurs de lait », tels étaient les mots que l'on pouvait lire sur une banderole, comme un message d'avertissement et de détermination des producteurs à ne pas abandonner le combat.

Le conflit qui oppose producteurs et transformateurs n'est pas encore résolu, les producteurs pourraient être amenés à se mobiliser de nouveau si cela était nécessaire. Dans tous les cas, une chose est sûre, ils n'accepteront pas un prix du lait aussi bas. Pour eux, ce n'est tout simplement pas tenable !

Un nouveau rendez-vous le 28 mai…

La journée blanche aura mobilisé nationalement plus de 12 000 producteurs de lait et généré le blocage de plus de 90 sites industriels. Cette mobilisation massive a permis d'obtenir des entreprises des engagements écrits sur leur volonté de revenir autour de la table des négociations au CNIEL, d'une part et de fixer une réunion interprofessionnelle le jeudi 28 mai, d'autre part. A l'heure où nous écrivions ces mots, la participation des médiateurs M. Philippe De Guénin et M. Pierre Lepetit était confirmée. La présence des médiateurs, hormis leur rôle de facilitateur des négociations, devraient permettre de clarifier les marges de manœuvre laissées au CNIEL par les ministères de l'agriculture et de l'économie.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2303 | octobre 2020

Dernier numéro
N° 2303 | octobre 2020

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui