La Creuse Agricole 03 septembre 2010 à 08h27 | Par G.B.

Lycée d’Ahun - Un nouveau directeur et un ancien nom

Paul Le Dœuff était précédemment directeur du lycée horticole de Niort.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
De gauche à droite : Claude Aulong, Nadine Aubrun, Max Delpérié, Patrick Pacaud, Paul Le Dœuff et Jean-Baptiste Auroy, directeur de l'exploitation du lycée.
De gauche à droite : Claude Aulong, Nadine Aubrun, Max Delpérié, Patrick Pacaud, Paul Le Dœuff et Jean-Baptiste Auroy, directeur de l'exploitation du lycée. - © D.R.

L'Etablissement public local d’enseignement et de formation professionnelle agricole (EPLEFPA) d'Ahun aura un nouveau directeur cette année. Après un an de présence, Max Delpérié quitte ce qui est « la première entreprise d'Ahun » (180 employés), comme s'est plu à le rappeler Patrick Pacaud, agriculteur et maire. « Je quitte le lycée avec un pincement au cœur », a expliqué Max Delpérié, lors de la conférence de presse de rentrée tenue vendredi 27 août. Il prendra la direction du lycée agricole de Villefranche-de-Rouergue, dans l'Aveyron.

 

Son remplaçant, Paul Le Dœuff était l'an passé directeur du lycée horticole de Niort. Il fut auparavant directeur de l'EPLEFPA de Guingamp, dans les Côtes-d'Armor. Un lycée tourné avant tout vers les productions animales. A 58 ans, il souhaite travailler pendant plusieurs années, « dans la continuité et le dynamisme de la précédente direction ». Et avec des projets. Ainsi, les deux directeurs ont annoncé avoir contractualisé pour trois ans au moins un ingénieur, pour un tiers temps. Il s'occupera du projet de maison de l'agriculture et des activités économiques. Cette initiative fait suite aux demandes de porteurs de projets économiques du secteur d'Ahun et alentours. La maison pourrait servir de locaux à des entreprises, ou même à la création d'une pépinière d'entreprises. « Il faut aider les jeunes qui veulent créer de l'activité économique », a expliqué Max Delpérié, qui transmet le dossier à son successeur. Le projet creusois fait partie des 23 choisis nationalement sur plus de soixante-dix candidats.

 

Dix nouveaux professeurs

L'établissement a aussi voté la signature d'un contrat d'objectifs et de moyens avec la Région à propos de l'exploitation du lycée. Cela permettra de la pérenniser. Elle pourrait dans le futur se tourner plus encore vers des activités de diversification. « L'agriculture doit s'ouvrir à des innovations », souligna Claude Aulong, le président du conseil d'administration (CA) du CFPPA, qui traçait la perspective de formations où les futurs « entrepreneurs agricoles » seraient aussi sensibilisés aux activités de vente directe et de transformation à la ferme. L'étang du lycée sera remis en eau (la digue fuyait) grâce à cette convention avec l'institution régionale.

 

Quatre-vingt-cinquième anniversaire de la création du lycée oblige, le CA a décidé de marquer le coup. Il va faire rebaptiser l'établissement au nom d'Alphonse Defumade. Ce sénateur de la Creuse, mort en 1923, légua une partie de ses terres à l'Etat en lui demandant de faire du château un lycée agricole. Une exposition sur l'histoire du lycée a été réalisée par des étudiants en Master professionnel Patrimoine rural. La fête anniversaire aura lieu le 15 octobre prochain.

 

Si l'on ajoute les nombreuses réformes (voie professionnelle, 2nde technologique agricole) qui sont mises en place maintenant, cela fait beaucoup de nouveautés. Et ce n'est pas fini : car dix professeurs (sur 50) débarquent en cette rentrée au lycée. « Une bonne chose », selon Nadine Abrun, la proviseure adjointe. Du sang neuf à injecter dans l’équipe. Pour le reste, les effectifs d'élèves restent stables, notamment dans le domaine de la production agricole.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2222 | février 2019

Dernier numéro
N° 2222 | février 2019

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui