La Creuse Agricole 24 septembre 2010 à 09h43 | Par P. Dumont

Limoges - Les éleveurs veulent vivre de leur métier

Les représentants des éleveurs limousins ont remis la pression sur la commission des cotations et se sont également rendus dans une grande surface.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Un stickage des barquettes de viande a été effectué à Leclerc - Limoges. De nombreuses actions de ce type ont suivi en Creuse, Corrèze et Haute-Vienne.
Un stickage des barquettes de viande a été effectué à Leclerc - Limoges. De nombreuses actions de ce type ont suivi en Creuse, Corrèze et Haute-Vienne. - © D.R.

Depuis quatre années, la filière bovine est en crise. La tension monte dans les rangs des éleveurs français et limousins qui ne peuvent vivre de leur travail. Déjà, en juin dernier, une délégation d'éleveurs de la région interpellait la commission des cotations « gros bovins vifs entrée abattoir » sur la baisse injustifiée des cours.

[...] Vous pouvez lire la suite de cet article dans la Creuse agricole et rurale du vendredi 24 septembre.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2302 | octobre 2020

Dernier numéro
N° 2302 | octobre 2020

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui