La Creuse Agricole 05 mars 2010 a 16h53 | Par Willem Snakkers, président de la Section des anciens de la FDSEA

Lettre ouverte à Monsieur Auclair

Abonnez-vous Reagir Imprimer

Monsieur, quelle ne fut pas ma surprise de recevoir votre courrier intitulé « droit de réponse ». Je pense que vous vous êtes trompé d’adresse. à moins que vous ne vouliez informer la Section des anciens exploitants de votre vote négatif (comme 268 députés UMP) du 26 janvier concernant la retraite complémentaire obligatoire (RCO) pour les conjoints et aides familiaux ! Quatre-vingt euros de plus mensuel sur des retraites de 300 à 500 euros... Vous trouviez que c’est encore trop pour ces 363 000 retraités ou bénéficiaires éventuels !

 

Cette mesure devait trouver 138 millions d’euros pour son financement... Entre temps, nous avons appris que les traders ont fait gagner tant d’argent aux banques en quelques moisqu’elles vont leur distribuer plus de 250 millions d’euros ! Quel mépris, quelle indécence envers ces conjoints et aides familiaux et plus globalement pour le monde agricole !

 

Alors que vous, grâce à vos mandats - tout cumulé - vous allez percevoir entre 4 000 et 5 000 euros par mois de retraite. En tant que marchand de bestiaux, vous avez déjà bien profité des agriculteurs : alors un peu de respect ! Ce vote pour la proposition de loi concernant la RCO du 26 janvier était un dû. Il n’aurait en aucun cas baissé votre future retraite. Si mes souvenirs ne me font pas défaut, en 2002, l’Assemblée nationale avait voté à l’unanimité la RCO pour les exploitants. Vous étiez dans l’opposition à ce moment là...

De plus, la loi Fillon de 2002 prévoyait une retraite pour les agriculteurs ayant une carrière complète à 75 % du Smic pour arriver à 85 % de celui-ci en 2008. Nous en sommes loin aujourd’hui avec à peine 70 %, pour un Smic à 1343,80 euros brut.

 

Monsieur le député, vous seriez mieux inspirer de lire un peu plus souvent La Creuse agricole et rurale afin de sentir de plus près les problèmes agricoles des actifs et des retraités. Car en agriculture, tout au moins en Creuse, il doit être exceptionnel de recevoir plus de 1 000 euros de retraite pour nos ressortissants non salariés.

En six ans de présidence de la Section des anciens exploitants, je n’ai jamais eu vent d’un mot ou d’une intervention de votre part en faveur de nos retraites.

De plus, lors de nos rencontres avec le ministère, le secrétaire d’Etat ou autre politique, vous avez écarté la Section des anciens... alors qu’ils représentent 11 000 retraités agricoles.

 

Ensuite, en ce qui concerne le revenu fiscal de référence, il devrait être porté à 20 000 euros pour un couple au lieu de 15 150 euros, comme c’est le cas actuellement. 15 150 euros : c’est une catastrophe, car maintenant beaucoup de retraités ont à payer : la RDS à 0,5 %, la CSG à 3,8 %, ce qui représente déjà 55 euros, sans compter la taxe audiovisuelle de 116 euros. Ils devront de plus s’acquitter de la taxe d’habitation et la taxe foncière, dont ils étaient exonérés auparavant. Autrement dit, en lieu et place d’une augmentation trompe l’œil de 20 euros par mois en 2009 (tout cumulé), ils vont subir une diminution très importante de leur pension... peut être jusqu’à 200 euros par mois !

 

Monsieur le député, un bouclier fiscal a été institué pour les plus fortunés. N’est-il pas urgent et indispensable que le Gouvernement mette en place un bouclier fiscal pour les plus défavorisés ? Nos retraites sont toutes en-dessous du seuil de pauvreté (881 euros).

 

Avant l’élection présidentielle, à maintes reprises lors de nos rencontres, vous n’avez cessé de nous dire que vous aviez misé sur le mauvais cheval. Aujourd’hui, nous sommes obligés de nous rendre à l’évidence : vous aviez raison. C’est sans doute pour cela que vous faites tout ce qu’il demande ou décide !

Au nom du conseil d’administration de la Section des anciens exploitants de la FDSEA de la Creuse,

Le président Willem Snakkers

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2358 | décembre 2021

Dernier numéro
N° 2358 | décembre 2021

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS