La Creuse Agricole 11 février 2019 à 08h00 | Par SC

Les viandes du Massif central bientôt en magasin

L'association Valomac a profité du dernier Sirha à Lyon, rendez-vous mondial de la restauration et de l'hôtellerie, pour dévoiler les fondamentaux de sa marque « alt. 1886 : les viandes du Massif ».

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Benoît Julhes, président de l'association Valomac et Philippe Dumas, président de Coop de France Auvergne-Rhône-Alpes ont présenté la marque « alt. 1886, les viandes du Massif » au Sihra.
Benoît Julhes, président de l'association Valomac et Philippe Dumas, président de Coop de France Auvergne-Rhône-Alpes ont présenté la marque « alt. 1886, les viandes du Massif » au Sihra. - © EB

Lancée dans le cadre du Sommet de l'Élevage en octobre 2018, la marque « Alt. 1886 : les viandes du Massif » a fait son entrée, la semaine dernière, dans l'univers de la restauration et de l'hôtellerie, à l'occasion du Sihra de Lyon. Pour les membres de l'association Valomac¹, porteuse de la marque, il s'agissait avant tout de faire un point d'étape. « Depuis trois mois, nous avons mené un gros travail sur le règlement intérieur, le fonctionnement de l'association, sur le modèle économique pour que les coûts de production soit pris en compte à chaque étape de la filière », explique Elsa Bonsaquet, chargée de mission. Des organisations de producteurs (OP), des abatteurs ont adhéré à l'association. Les OP vont maintenant démarrer le démarchage des éleveurs de manière à être en capacité d'alimenter la filière tout au long de l'année.

Qui peut entrer dans la démarche ?
« alt. 1886, les viandes du Massif » se veut une marque collective responsable et solidaire. Le cahier des charges, certifié par un organisme indépendant, repose sur des principes simples et précis. Des exploitations qui travaillent au rythme de la nature à travers l'adhésion à la charte des bonnes pratiques d'élevage. Il est nécessaire d'avoir au moins 75 % de la surface de l'exploitation en herbe, que la taille d'exploitation soit limitée à 100 vaches nourrices par travailleur, que l'alimentation des animaux soit sans OGM. Les animaux doivent être de race allaitante et les croisements issus de ces races. « Nous sommes entrain de finaliser le plan de contrôle avec Qualisud. Les premiers contrôles pour la certification de la marque interviendront dès le second semestre 2019 », précise l'animatrice. L'objectif est d'avoir des produits en rayon avant l'été 2019. Dans un premier temps, des steaks hachés et progressivement bavettes, rôtis, onglets, etc. Objectif : commercialiser l'équivalent de 700 animaux dès la première année pour dépasser les 6 000 animaux par an d'ici 2023.

1. À l'origine du projet, cinq membres fondateurs : Copamac-Sidam, FRSEA Massif central, ARIA Auvergne-Rhône-Alpes, Elvea Sud Massif central, Coop de France Auvergne-Rhône-Alpes.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui