La Creuse Agricole 25 août 2021 a 07h00 | Par C. Rolle

[VIDEO] « Les Sommets d’Or font partie de l’ADN du Sommet de l’élevage »

Pour Jacques Chazalet, président des Sommets d’Or, l’innovation est au cœur des exploitations et du Sommet de l’élevage.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Jacques Chazalet aux côtés de l’équipe organisatrice du Sommet de l’élevage, au cours duquel, le 6 octobre à 18 h, seront remis les prix des 8 lauréats du concours des Sommets d’Or 2021.
Jacques Chazalet aux côtés de l’équipe organisatrice du Sommet de l’élevage, au cours duquel, le 6 octobre à 18 h, seront remis les prix des 8 lauréats du concours des Sommets d’Or 2021. - © C.Rolle

Rappelez-nous le principe des Sommets d’Or ?
Sommets d’Or est un concours organisé en partenariat avec le groupe de presse Réussir et la Pamac (Presse agricole du Massif-central, dont la Creuse agriocle fait partie, ndlr). L’opération qui est renouvelée chaque année dans le cadre du Sommet de l’élevage, récompense les innovations techniques dans différentes catégories : le machinisme agricole, les équipements d’élevage, les fournitures et services, le bien-être animal et l’agriculture biologique. Le panel est étoffé, permettant ainsi à de nombreuses entreprises de concourir et de faire connaître leurs matériels ou produits issus de leurs actions de recherche et développement.

Combien de dossiers ont été déposés cette année ? Et comment se déroule la sélection ?
Nous avons reçu et examiné 63 dossiers. C’est un peu moins que les années précédentes mais un beau score dans le contexte de crise que nous vivons. Ce chiffre témoigne en effet d’un réel dynamisme des sociétés qui gravitent autour de l’agriculture et de l’intérêt qu’elles portent à ce concours.
La sélection est confiée à un jury composé de spécialistes agricoles, techniciens de chambres d’agriculture et d’instituts techniques mais aussi d’agriculteurs, chercheurs et vétérinaires. Je tiens d’ailleurs à les remercier collectivement pour leur implication, le temps et la peine qu’ils se donnent pour valoriser les innovations agricoles spécifiques à notre territoire. Tout ce petit monde se réunit le temps d’une journée pour porter son regard et son choix sur les qualités d’innovation et de fabrication. La sécurité et l’ergonomie, domaines de prédilection de la MSA et de Groupama, sont aussi des critères sur lesquels le jury est attentif. L’objectif de la sélection est de dénicher le « plus » qui sera apporté à l’éleveur !

Vous êtes très attaché à ce concours ?
Selon une enquête BVA-Groupama, 67 % des agriculteurs français utilisent, pour leur activité, des nouvelles technologies tels que des objets connectés, des caméras, des GPS, des drones ou des images satellites. Et plus de 7 agriculteurs sur 10 déclarent que ces outils permettent de produire mieux, d’améliorer leur technique de production, de gagner du temps ou de mieux organiser le travail. L’innovation est donc au cœur des exploitations et dans le quotidien des agriculteurs. Elle fait aussi partie de l’ADN du Sommet de l’élevage ! Nous avons donc à cœur de la valoriser chaque année auprès des professionnels.

 

Le Palmarès :

Le Sommet de l’élevage devrait être accessible avec Pass Sanitaire

Comme la plupart des lieux accueillant du public, et en fonction des informations réglementaires dont nous disposons à l’heure actuelle, le Sommet de l’Élevage organisé du 5 au 8 octobre à la Grande Halle d’Auvergne devrait être soumis à la présentation du pass sanitaire. Le pass sanitaire comprend les documents suivants à présenter au choix : l’attestation de vaccination contre la covid, à la condition que les personnes disposent d’un schéma vaccinal complet : une semaine après la 2e injection pour les vaccins à double injection (Pfizer, Moderna, AstraZeneca), quatre semaines après l’injection pour les vaccins à une seule injection (Janssen) ; une semaine après l’injection pour les vaccins chez les personnes ayant eu la covid, ou la preuve d’un test PCR ou antigénique négatif de moins de 48 heures. Jacques Chazalet, président du Sommet compte sur le bon sens paysan : « Les éleveurs sont habitués à la stratégie vaccinale puisque qu’aucun de leurs animaux ne peut quitter l’exploitation sans être muni de pass sanitaire. Dans ce contexte, nous les encourageons à se faire vacciner sans tarder pour organiser sereinement leur visite au Sommet ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2358 | décembre 2021

Dernier numéro
N° 2358 | décembre 2021

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS