La Creuse Agricole 14 avril 2020 à 07h00 | Par Le Réveil Lozère

Les prairies, un atout économique pour construire des systèmes d'élevage performants

Les résultats du projet AEOLE sur la diversité des prairies, porté par la profession du grand Massif central, ont été présentés dernièrement en Lozère.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Pour chaque type de prairie identifiée, ont été évalués les services agricoles rendus par les prairies.
Pour chaque type de prairie identifiée, ont été évalués les services agricoles rendus par les prairies. - © DR

Depuis 2015, le SIDAM a coordonné un travail sur les prairies permanentes du Massif central avec sept chambres d'agriculture, dont celle de la Lozère, l'association COPAGE, le service pastoralisme de la chambre régionale d'agriculture Occitanie, UNOTEC, le Pôle Fromager AOP Massif central, le Conservatoire Botanique National Massif-Central et l'INRA de Clermont-Ferrand. Ce programme, nommé AEOLE, a permis de mobiliser des agriculteurs dans chaque département et de suivre 47 parcelles pendant deux ans. Parmi eux, 11 éleveurs lozériens ont accepté de mettre à disposition leurs prairies ou leurs parcours pour réaliser des prélèvements et identifier les pratiques mises en oeuvre sur ces parcelles. Pour chaque type de prairie identifiée, ont été évalués les services agricoles rendus par les prairies : rendements, qualité nutritive. Mais de façon plus originale, les services environnementaux et le potentiel qualité des produits ont aussi été évalués, via par exemple la composition floristique, le potentiel anti-oxydant ou la teneur en acides gras insaturés issus des végétations. Ce projet a abouti fin 2019 à la production de deux outils de gestion des prairies : une typologie des prairies naturelles du Massif central complétée avec les prairies lozériennes et quelques parcours caussenards et une méthode de diagnostic multifonctionnel des prairies à l'échelle des exploitations : le DIAM II. Ce diagnostic s'attache à caractériser les contributions des surfaces herbagères des exploitations aux services agricoles et environnementaux ainsi qu'à la qualité nutritionnelle et sensorielle des produits. Ces outils innovants mettent ainsi en avant la place de l'herbe et la diversité de nos prairies qui sont à la fois un enjeu fort pour le territoire, en lien avec les attentes de la société, et un atout pour les systèmes d'élevages herbivores. L'objectif principal étant de mieux connaître la diversité de ses prairies et leurs exigences afin d'optimiser leurs utilisations. Dans le contexte actuel où les saisons se suivent mais ne se ressemblent pas, pouvoir compter sur une bonne diversité de types de prairies est un moyen efficace d'être en mesure de faire face à un épisode climatique intense pour conserver au mieux son autonomie alimentaire.

La typologie des prairies du Massif central


Pour connaître la diversité des prairies, la typologie multifonctionnelle des prairies du Massif-Central détaille pour chaque type :
- des caractéristiques botaniques simples qui permettent de l'identifier ;
- les services agricoles que l'on peut en attendre ;
- et de façon originale, elle référence les services environnementaux fournis par cette communauté végétale ;
- ainsi que son potentiel qualité pour les produits issus d'élevages laitiers et allaitants.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2292 | juillet 2020

Dernier numéro
N° 2292 | juillet 2020

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui