La Creuse Agricole 07 décembre 2020 a 07h00 | Par Sandrine Maamar

« Les nouveaux concepts ne seront pas perdus »

Interview de Samuel Hérault.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
- © SM

Samuel Hérault, vous êtes le président de capr’Inov, en quoi la crise sanitaire a-t-elle obligé le salon à se réinventer cette année, comment s’est passé ce changement de cap ?

Le conseil d’administration et l’équipe ont été contraints de s’adapter comme chacun de nous, au regard de la crise de la covid‑19 et des mesures barrières, mais comme toujours nous avons su rebondir. Nous avons gardé le cap du salon en nous accommodant de la situation et en utilisant plus que jamais les outils numériques. Pour les éleveurs, futurs installés… qui nous rendent visite tous les deux ans des quatre coins du monde, nous avons répondu présents afin de les convier en distanciel à des débats et des temps d’échanges autour des problématiques et challenges de la filière.

Quel bilan tirez-vous de ce salon 100 % numérique ?

Je remercie les partenaires institutionnels, interprofessionnels et nos partenaires de la première heure (qui se reconnaitront), qui ont cru en nous et nous ont apporté leur soutien entier dans cette édition spéciale ; car sans eux, le défi qui nous attendait dans cette édition n’aurait pas pu se concrétiser. Leur présence à nos côtés nous a donné une motivation supplémentaire pour nous organiser rapidement et faire preuve d’innovation et de créativité comme Capr’Inov a toujours su le faire. Cette édition 2020 a permis de faire exister la filière en période de Covid et de montrer les perspectives d’installation, l’audace et le dynamisme propres à cette filière, tant au niveau des éleveurs que des entreprises et organismes de conseil qui l’accompagnent. Enfin, Capr’Inov 2020 nous a permis de nous ouvrir davantage aux jeunes grâce à notre présence sur les réseaux sociaux et au travers du Challenge Caprin des établissements agricoles, Capr’ICup.

Est-ce que ce nouveau format va influer les éditions de Capr’Inov à venir ?

Oui bien évidement, dans notre façon de préparer le salon 2021, avec plus de temps de préparation en distanciel par exemple. Les nouveaux concepts mis en œuvre ne seront pas perdus, nous allons faire un bilan des nouveautés numériques (notamment Capr’I TV, Capr’ICup, CaprIi Toque…)  qui ont eu le plus de succès, pour les conserver ou les adapter lors de notre prochain salon des 24 et 25 novembre 2021 à Niort. Nous avancerons plus vite pour concocter à nos amis visiteurs une édition 2021, qui en temps normal se prépare plus de 18 mois à l’avance. Et nous espérons aussi que notre présence sur la toile nous ouvrira de nouvelles perspectives, partenariats, visitorats… Rendez-vous en 2021 !

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2348 | septembre 2021

Dernier numéro
N° 2348 | septembre 2021

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous