La Creuse Agricole 24 août 2020 à 07h00 | Par A.M.

Les JA s’invitent au Tour du Limousin

À l’occasion de la première étape de la grande épreuve cycliste du Tour du Limousin qui partait de Couzeix en Haute-Vienne pour rejoindre Évaux-les-Bains, les JA organisaient pour leur part, le traditionnel Burger JA à l’arrivée de la course.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
 (© AM)  © AM  © AM  © AM  © AM

Toute l’équipe JA était mobilisée pour la circonstance avec pas moins d’une vingtaine d’adhérents des cantons de Chambon-sur-Voueize et d’Évaux-les-Bains sous la bannière de leur président de canton, Fabien Périgaud.
Pour symboliser cette action JA, deux tracteurs réalisés en bottes de paille avaient été installés sur le bord de la route, l’un à la sortie de Gouzon et l’autre à l’entrée d’Évaux-les-Bains.
En lien avec le comité d’organisation, les JA avaient donc installé leur stand à l’entrée d’Évaux-les-Bains, lieu de passage obligé pour les nombreux touristes et locaux, tous fervents supporters de la petite reine, venue voir le spectacle de la caravane et des cyclistes en plein effort au terme des 183 km.
Au menu, le fameux Burger JA dont 400 ont été consommés durant la journée. Un produit JA, 100 % creusois composé exclusivement à partir des productions locales. La viande en provenance du Gaec Desforges et du Gaec de Lageaumont, les légumes de Chambonchard auprès de Filip Claes, et le pain façonné à la boulangerie Bouriquat à partir de la farine du plateau d’Évaux-les-Bains. Le traiteur Depoux et l’enseigne Intermarché de Chambon-sur-Voueize ont aussi apporté leur aide.
Pour le président des JA du canton d’Évaux-les-Bains : « À quoi bon s’approvisionner ailleurs, lorsque nous avons tout ce qu’il faut dans un rayon de 20 km. Nos produits locaux nous les mettons à l’honneur chaque fois que cela est possible ».
Une opération de communication à part entière, comme le souligne le président cantonal : « malgré un contexte économique difficile, nous sommes toujours là, avant, pendant et après le confinement. Nous subissons actuellement une sécheresse encore très dure, des cours de la viande catastrophiques notamment sur les taurillons et les broutards, et une baisse de 50 % de rendement sur nos céréales et sur paille, ce qui ne sera pas sans conséquence pour le prochain hivernage ».
Mais au-delà de ce contexte de morosité, les JA ont su une fois de plus donner, un peu de baume au cœur pour égayer le territoire d’Évaux-les-Bains.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2307 | novembre 2020

Dernier numéro
N° 2307 | novembre 2020

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS