La Creuse Agricole 21 septembre 2018 à 08h00 | Par Anaïs AUBREE

Les étapes indispensables de la production du colza

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Réussir

La culture du colza est une culture de plus en plus répandue en France. Comme toutes les cultures il existe certaines règles et étapes à respecter pour profiter, au moment de la récolte, d'un bon rendement. Découvrez comment se développent les plantes de colza et les étapes clés de la gestion des semis

 

Préparation des sols et sélection des semences

Quelle que soit la saison, vous devez impérativement préparer votre sol avant de vous lancer dans les premiers semis de colza. Cette étape consiste, à retirer les pailles et les débris du précédent cultural qui seraient restés sur le sol.  La préparation d'un lit de semence fin et peu motteux permettra d'assurer une levée homogène.

 

Après cela vient l'étape primordiale de la sélection des semences de colza. Cette étape est particulièrement importante car le choix des semences de colza détermine et assure la qualité de la future récolte. De nombreux semenciers tels que DEKALB, Semences de France ou encore Syngenta en proposent aux agriculteurs.

Assurer l'implantation, une clef du succès

Le développement rapide de la culture permet de freiner la croissance des adventices et constitue un levier important pour la limitation du salissement de la parcelle. En effet, une implantation rapide du colza permet de minimiser les risques de dégâts d'insectes, de limaces, ainsi que la compétition avec les adventices.

Pour faciliter cette étape, les hybrides de colza qui sont actuellement présents sur le marché ont, pour la majorité, une capacité élevée à mettre en place leur architecture. Ces semences hybrides parviennent à se développer, malgré les piqures d'insectes, là où des plantes plus faibles et moins vigoureuses seraient plus endommagées. Les variétés de colza à implantation rapide présentent également un intérêt dans la maitrise des repousses et des levées d'adventices : elles couvrent le rang plus rapidement permettant ainsi de contenir le développement des plantes préjudiciables au colza.

 

Fertilisation, et récolte

Le colza a des besoins en azote élevés, c'est un facteur de production nécessaire à l'obtention d'un bon rendement. À la sortie d'hiver, les colzas ont généralement absorbés une grande partie des  ressources en azote du sol c'est pourquoi il est souvent nécessaire de compléter par une fertilisation azotée du colza. Un bon apport en azote, effectué au bon moment, permet ainsi de compléter les fournitures du sol, de favoriser la stimulation des racines ainsi que la pousse des feuilles et des fleurs.

Enfin, comme pour de nombreuses cultures, la récolte est une étape délicate : il faut s'assurer que les plantes soient à maturités et éviter les pertes lors des différentes étapes de la récolte. Dans le cas du colza, il faut procéder à la récolte lorsque les graines sont sèches, c'est à dire que l'humidité moyenne est environ de 9%. Dans la pratique, les agriculteurs se basent également sur la couleur des pailles pour décider si elles sont bonnes à récolter ou non. Si elles sont encore vertes, il est préférable d'attendre avant de récolter.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2213 | décembre 2018

Dernier numéro
N° 2213 | décembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui