La Creuse Agricole 27 juin 2022 a 07h00 | Par P. Dumont

Le Service de Remplacement Nouvelle-Aquitaine met l'accent sur la communication

À l'occasion de son assemblée générale du 14 juin, le Service de Remplacement Nouvelle-Aquitaine (SRNA) a détaillé ses projets pour l'année en cours et notamment un volet important consacré à l'information et à la communication.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
- © P. Basset

En 2021, l'activité des Services de remplacement de la région a retrouvé son niveau de 2018 et les perturbations dues à la crise sanitaire. Au cours de l'année passée, 493 021 heures de travail ont été comptabilisées (+4 %) pour 6 467 adhérents, principalement pour assurer des remplacements en cas de maladie/accidents du travail (31 %) et en cas de congés (congés 27 % et congés paternité/maternité 25 %). Elles ont été assurées en partie par 130 agents de remplacement en CDI dont 70 à temps plein. Pour pouvoir répondre à l'ensemble des missions qui leur sont demandées, les SR départementaux sont également amenés à recruter des agents en CDD (2 324 en 2021). C'est en grande partie pour améliorer ce recrutement que le SRNA s'est lancé en 2021 dans un projet d'information et de communication autour du métier d'agent de remplacement. « Nous nous sommes aperçus que les SR étaient souvent méconnus dans le paysage agricole et de manière générale le salariat agricole également, explique Pascal Basset, délégué régional du SRNA. Nous n'avons sans doute pas assez communiqué et aujourd'hui c'est essentiel. Aussi, nous avons bâti un projet ambitieux. Dire qu'on existe n'est pas suffisant, il faut montrer ce que l'on fait ». Le projet du SRNA s'inscrit dans le cadre d'un appel à projet de la Région centré sur l'emploi dans les territoires. Au-delà de ce thème, pour les membres du SRNA, il s'agit aussi de valoriser les métiers agricoles et maintenir les services apportés aux exploitants. Cinq axes ont été retenus : l'information des demandeurs d'emploi, le rapprochement avec les autres acteurs de l'emploi en agriculture (Anefa, chambres d'agricultures, Cuma, Reana, MFR,...), l'information aux exploitants, le recrutement et la fidélisation des agents de remplacement déjà en poste. Sur ces deux derniers points, Pascal Basset précise « nous recherchons des profils bien spécifiques et il nous faut être innovants, nous appuyer sur les agents confirmés pour former les nouveaux, anticiper les profils dont on aura besoin, mettre en place des formations à la carte ». Première pierre à l'édifice posée dès 2021, un site internet portail du SRNA* dans lequel les SR départementaux disposent d'un espace dédié. Sur le site sont rassemblées toutes les informations concernant le SR ainsi que des offres d'emploi. Employeurs et candidats peuvent également retrouver leur espace personnel en ligne selon leur département.

* www.servicederemplacementnouvelleaquitaine.fr

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2393 | août 2022

Dernier numéro
N° 2393 | août 2022

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous