La Creuse Agricole 07 mai 2016 à 08h00 | Par Delphine Cordaz

Le service de remplacement à la croisée des chemins

Du 17 au 19 mai, le réseau national des Services de remplacement sera à Guéret pour tenir son 6e congrès. 250 à 300 personnes sont attendues avec un gros chantier à clé : choisir un nouveau modèle économique qui corresponde aux besoins des agriculteurs.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le président du Service de remplacement France, Julien Marre a présenté le congrès national qui se déroulera à Guéret, en présence de Jeanette Meerman et Bruno Gausson.
Le président du Service de remplacement France, Julien Marre a présenté le congrès national qui se déroulera à Guéret, en présence de Jeanette Meerman et Bruno Gausson. - © DC

En revenant du dernier congrès de Dijon, l’équipe du Service de Remplacement Limousin a eu l’envie folle d’organiser le suivant à Guéret, se souvient Jeanette Meerman. Chiche ? « On savait depuis le congrès de la Fédération nationale bovine en 2013, que Guéret était en capacité d’accueillir un tel congrès, il n’y avait plus aucun frein pour oser ». Les Creusois ont été récompensés de leur audace puisque du 17 au 19 mai, le 6e congrès national se déroulera dans le département. 250 à 300 agriculteurs élus et collaborateurs administratifs feront le déplacement à Guéret.
Le thème sera « S’engager, consolider, cultiver ». Partant du constat que le monde agricole a beaucoup évolué ces dernières années, le président national, Julien Marre estime que « notre fonctionnement doit aussi changer pour s’adapter aux besoins ». Parmi les moments forts de cet événement, les congressistes auront donc à réfléchir sur « le nouveau modèle économique des services de remplacement et la place du réseau » confie le président national. Des bouleversements certes, mais « tout en conservant nos valeurs historiques, notre socle de base » ajoutait Bruno Gausson, président du réseau limousin. Autrement dit, rester un organisme géré par et pour les agriculteurs mais adapté à son environnement économique. En tout cas, s’il y a bien une ligne de conduite qu’on s’est fixée dans le réseau, c’est la qualité du service rendu qui doit demeurer la pierre angulaire de toutes décisions.
Coller aux réalités, c’est aussi s’emparer des outils liés à internet. Le web permet à l’extérieur de travailler son image et sa notoriété, et en interne de plus concerner les jeunes salariés.
Ce congrès de Guéret sera donc une étape charnière dans l’histoire de l’association créée dans les années 70. Les choix qui en résulteront engageront le réseau pour de nombreuses années.

Plus d’informations sur le site : http://www.servicederemplacement.fr

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2196 | août 2018

Dernier numéro
N° 2196 | août 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
Les brèves
Prochaine brève

6 brève(s) » voir toutes