La Creuse Agricole 25 juillet 2020 à 07h00 | Par HC

Le défi de la redynamisation de la Creuse

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Bérengère Languille, chargé de mission en charge du projet, et Catherine Defemme, vice-présidente en charge de l'attractivité départementale.
Bérengère Languille, chargé de mission en charge du projet, et Catherine Defemme, vice-présidente en charge de l'attractivité départementale. - © HC

Dans le cadre du Plan Particulier pour la Creuse un des gros projets consiste à faire ce qu'il faut pour redynamiser le département, tout particulièrement en y attirant de nouveaux habitants. Ce défi de taille est actuellement pris à bras le corps par le Conseil départemental. Catherine Defemme, vice-présidente en charge de l'attractivité et conseillère départementale du canton d'Ahun, a reçu la presse pour expliquer le déroulé de ce chantier, car « il faut absolument entreprendre cette démarche pour l'ensemble du département ».
La première étape, qui vient de commencer, consiste en un grand sondage ciblé sur trois publics. Le cabinet auquel le département a fait appel va aller à la rencontre d'un panel d'acteurs du territoire afin de mieux connaître leurs attentes. De même, des habitants de départements limitrophes et de grandes agglomérations vont expliquer pourquoi ils ne sont pas installés en Creuse et ce qui pourrait les faire venir. Enfin, un grand sondage destiné aux Creusois est d'ores et déjà disponible en ligne (www.creuse-attractive.fr) afin de déterminer ce qui, selon eux, constitue les défauts et qualités du département dans différents domaines (qualité de vie, santé, emploi, transport, etc.).
En septembre, un diagnostic sera posé et le Conseil départemental construira une stratégie marketing de promotion du territoire.
Enfin, « le plus tôt » possible, les différents outils seront mis en oeuvre : mise en valeur des points positifs, création d'un système d'accueil des nouveaux habitants, etc.
L'ensemble du projet est conjoint entre le département et la plupart des EPCI. Chacun de ces acteurs a recruté un chargé de mission (ou est en train de le faire) afin de résoudre les problématiques locales, variables selon les secteurs. Le Conseil départemental espère que les actions engagées inciteront certaines professions à s'installer sur le secteur, si un plan spécifique est déjà engagé pour les professions de santé, tous les types d'acteurs économiques sont également espérés.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2302 | octobre 2020

Dernier numéro
N° 2302 | octobre 2020

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui