La Creuse Agricole 28 juin 2022 a 07h00 | Par P. Dumont

Le Ciirpo entre adaptation au changement climatique et digitalisation

Le 14 juin dernier, le Centre Interrégional d’Information et de Recherche en Production Ovine (Ciirpo) tenait son assemblée générale annuelle. Parmi tous les projets et études conduits sur l’année écoulée, deux thèmes phares : l’adaptation au changement climatique et le digital.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
- © P. Dumont

Trois axes de travail ont structuré l’action du Ciirpo en 2021 : améliorer la compétitivité économique, améliorer conditions de travail et bien-être animal et développer des pratiques agroécologiques pour s’adapter au changement climatique. Au total, trente-deux actions ont été conduites. Une grande partie d’entre elles tournaient autour de l’adaptation au changement climatique. Plusieurs actions ont été menées au sein de Cap Protéines, programme piloté par l’Institut de l’élevage et Terres Inovia et conçu dans le cadre de France Relance. L’objectif : acquérir des références sur des cultures fourragères et protéiques avec des tests sur la culture de dérobées en été et la rénovation de prairies permanentes. D’autres études sont également conduites sur ces plates-formes de démonstration, notamment le projet FASTOche sur la limitation du parasitisme par l’utilisation de plantes bio actives. Toujours sur le sujet du changement climatique, le projet OVICARBONE teste des pratiques « bas carbone » sur les exploitations des lycées de Bressuire et de Montmorillon et sur une mini ferme (35 ha avec un troupeau de 250 brebis) mise en place au Ciirpo. Il s’agit d’améliorer l’autonomie en fourrage des exploitations en pâturant des surfaces externes à l’exploitation, en développant les prairies permanentes et le stockage de carbone dans les haies. L’élevage ovin s’intéresse également à l’agroforesterie avec le projet CLIMAGROF qui étudie la valeur agronomique du fumier issu de plaquettes de bois. En 2021, le Ciirpo a poursuivi des études entamées les années passées : ASTROVIN sur l’amélioration des conditions d’astreinte des éleveurs, SO PERFECT sur le développement de solutions innovantes pour un élevage durable, une étude sur la gestion des strongles et une sur le pâturage de surfaces additionnelles. Certains projets sont conduits au niveau européen comme EUROSHEEP qui a pris la suite de SHEEPNET. Le CIIRPO participe également à deux projets sur l’élevage de précision. L’an passé, le centre, première Digiferme de France en 2017, a été labellisée pour trois années supplémentaires dans le but de participer à la mise au point de prototypes et de tester des outils connectés. Sont actuellement à l’étude un outil d’autopesée et imagerie 3D (OTOP3D) ou encore des clôtures virtuelles. Des tests sur la RFID se poursuivent également en particulier sur l’aspect géolocalisation de l’animal en bâtiment pour évaluer son comportement. Enfin, le projet ICAERUS teste la surveillance de troupeau par drone. Pour de nombreux outils testés, les questions d’interopérabilité et de coût financier sont encore en suspend. L’ensemble des études et des actions conduites au Ciirpo ont fait l’objet d’une diffusion large en 2021 bien que contrainte par les restrictions imposées par la covid‑19. En conclusion, le président du Ciirpo, François Vannier est revenu sur deux sujets d’actualité, la prédation et l’agrivoltaïsme. « Il va falloir trouver des solutions car on peut adapter ici les solutions de protection qui existent en zone de montagne », a rappelé le président au sujet des attaques de loup. Depuis le début de l’année, trois attaques, dont deux avérées, ont eu lieu sur le site du Mourier. S’agissant de l’agrivoltaïsme, le Ciirpo est régulièrement sollicité. Pour le centre, il est nécessaire de bâtir un cahier des charges pour cadrer la question et pouvoir participer à des actions de recherche-développement sur le sujet.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2408 | décembre 2022

Dernier numéro
N° 2408 | décembre 2022

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
Info FDSEA
» Indice des Fermages 2022
Indice des Fermages 2022