La Creuse Agricole 04 mai 2016 à 08h00 | Par Guillaume MATHIEU

Le cheval, un outil pédagogique au service des relations entre les hommes

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © GM

La Chambre d’agriculture de la Corrèze et Vivéa ont organisé plusieurs sessions de formation pour apprendre à mieux se connaître pour mieux communiquer. Nous nous sommes retrouvés sur l’exploitation de Laetitia Pereira et Eric Combes, exploitants en veaux de lait sous la mère et gérants d’un poney club à Saint-Mexant.
Eric, comportementaliste équin diplômé de l’Université de Rennes et consultant en management, utilise les chevaux comme lecteurs de notre comportement. Les chevaux sont authentiquement justes et ne portent pas de jugement, ils ne font que des constats. Face au cheval, l’homme ne peut pas mentir sur son intention. Ainsi, le cheval à la capacité de retranscrire notre comportement, ce qui est la base de nos relations et de nos échanges. Comme l’a précisé Guillaume Antoine (consultant équin et coach certifié par l’institut du coaching international de Genève) : « Travailler ensemble consiste à établir une relation entre deux ou plusieurs êtres vivants entre lesquels une autorité doit s’exercer et un projet commun doit se mettre en place. Et dans l’entreprise, on sait bien que l’efficacité opérationnelle dépend énormément de la qualité des liens relationnels, il ne faut donc pas se couper de ces liens, au contraire. »
Découvrir l’impact de ses gestes et postures dans la relation avec l’autre et diminuer ainsi le facteur risque. Construire une relation avec l’autre au respect de cinq principes : Être à l’écoute / L’Assertivité et la Légitimité de ma demande / Le Laisser faire / Le Lâcher prise / La non anticipation.
C’est dans ce sens que les formations ont été proposées. Elles ont mis en évidence trois approches de travail différentes :
- Les relations humaines notamment dans le cadre des sociétés, où une mauvaise communication, des non-dits, des tensions peuvent avoir des conséquences néfastes. Ces difficultés relationnelles peuvent avoir plusieurs origines et il est important de comprendre notre comportement vis-à-vis des autres.
- La relation avec l’animal dans le cadre de la contention bovine, ovine ou caprine. Vincent Dufour, technicien et expert en manipulation et contention animale de l’Institut de l’élevage, indique : « j’ai été étonné par la sensibilité qu’a le cheval à réagir à notre comportement. Il est plus expressif qu’un bovin. Le comportement humain face à une vache ou un cheval reste le même et on observe beaucoup de similitudes. Le travail avec le cheval nous aide à définir le comportement et le tempérament de l’agriculteur. À partir de cette approche, il est plus facile d’appréhender les notions de contention ».
- Le bien-être de l’exploitant. Ce travail permet de mettre en évidence le tempérament de la personne. La mise en situation peut présenter des difficultés que le cheval va révéler. Ainsi, une approche sur le développement personnel pourra être envisagé afin d’améliorer les conditions de travail de l’exploitant.
L’objectif de la journée est d’observer et d’analyser les conséquences du langage non verbal (gestes et postures) dans la relation à l’autre, afin de diminuer le facteur risque. Pour cela, une mise en situation est faite avec un cheval à pied et sans contact dans un manège sécurisé. Les exercices qui sont demandés permettent de mettre en évidence les réponses comportementales du cheval en fonction de l’intensité et de la forme de la demande. Ce travail peut être fait soit en individuel, soit en groupe. À partir de là, une analyse du comportement et du tempérament de la ou des personnes est réalisée. Cette analyse permet de définir les points forts et les points d’amélioration à envisager. Il permet également de mettre en avant les conflits qu’il peut y avoir au sein d’un groupe et ainsi de travailler sur les aspects relationnels dans une société.
Ainsi, cette approche peut mettre en évidence le manque de cohésion avec soi-même ou le manque de cohésion dans un groupe ou montrer tout simplement que tout va bien. La transposition aux relations dans le quotidien, avec l’entourage familial et professionnel ou avec l’animal apparaît évidente !
Des sessions de formations vont être à nouveau programmées à l’automne !
Si vous êtes intéressés, inscrivez-vous…

Guillaume MATHIEU
Ingénieur Réseau références Bovin viande et filière équine
Ce programme bénéficie de financements provenant du CASDAR, du FEADER et de la région Aquitaine-Limousin-Poitou Charentes.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2193 | juillet 2018

Dernier numéro
N° 2193 | juillet 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui