La Creuse Agricole 18 février 2017 à 08h00 | Par Sophie Chatenet

Le championnat du monde se déroulera en Haute‑Vienne

La candidature française vient d’être acceptée. Les meilleurs tondeurs de moutons de la planète convergeront vers le Dorat, du 1er au 7 juillet 2019.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Près de 30 000 personnes pourraient converger vers la Haute-Vienne en 2019, à l’occasion du championnat du monde de tonte de moutons.
Près de 30 000 personnes pourraient converger vers la Haute-Vienne en 2019, à l’occasion du championnat du monde de tonte de moutons. - © Marie Renaud

La candidature de la France vient d’être acceptée par le Golden Shears World Council, à Invercargill, en Nouvelle-Zélande. Le championnat du monde de tonte de moutons se déroulera donc au Dorat (Haute-Vienne), du 1er au 7 juillet 2019. Depuis plus d’un an, l’Association pour le Mondial de Tonte de Moutons (AMTM) s’est structurée faire gagner la candidature française. Soudée autour d’un objectif commun, c’est une équipe motivée et dynamique qui a construit le lobbying utilisant tous les moyens modernes de la communication : visuel, présentiel, réseaux sociaux. En étant présente sur les plus grandes manifestations agricoles françaises, l’AMTM avait, d’emblée, tenu à prouver son engagement et sa mobilisation. Il convenait, en effet, de redoubler d’efforts face au public français, nettement moins réceptif à cette pratique qu’il ne l’est au Royaume-Uni, en Australie ou en Nouvelle-Zélande. En s’entourant de professionnels, il a rapidement été possible de dépasser les frontières limousines. L’impact du déploiement de la communication (réseaux sociaux, médias,…) a d’ailleurs très favorablement influencé les membres du Council, sensibles au véritable « capital sympathie » perceptible tant auprès du grand public – il y a beaucoup de jeunes parmi les tondeurs – que des partenaires dont l’engouement a été sans faille.

Porté par tout un territoire
Le soutien du ministre de l’Agriculture, des présidents des régions Nouvelle-Aquitaine et Bourgogne-Franche-Comté, de la commune du Dorat, la présence de Madame l’Ambassadeur de France en Nouvelle-Zélande,… autant de points favorables qui sont venus charpenter le projet. Pour porter la candidature, il fallait également avoir réuni un budget primitif. Cette première étape franchie mi-2016, tous les membres de l’association, convaincus de la viabilité de l’événement, avaient poursuivi leurs démarches et ont déjà engrangé des promesses de don pour 2019 ! Réunir les meilleures nations, témoigner de la vitalité de la filière ovine, contribuer à la valorisation de la différence culturelle française, diriger un projecteur inattendu vers ce petit bout de territoire, autant d’atouts qui ne peuvent que contribuer à agréger le soutien des collectivités tout autant que des entreprises. La Région Nouvelle-Aquitaine, qui a soutenu la candidature de l’Association pour le Mondial de Tonte de Moutons pour l’organisation du Mondial de 2019, a d’ores et déjà indiqué, qu’elle serait à ses côtés pour faire de cet événement international une grande réussite. Une subvention de 10 000 euros a d’ailleurs été attribuée dans ce cadre en octobre 2016.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2181 | avril 2018

Dernier numéro
N° 2181 | avril 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous