La Creuse Agricole 04 février 2017 à 08h00 | Par MR

Le barème des prix des maïs a été voté

La Commission départementale d’indemnisation des dégâts de gibier s’est réunie le 26 janvier dernier pour fixer le barème des prix des maïs et du tournesol.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Dégâts constatés en 2015.
Dégâts constatés en 2015. - © HC

La Commission départementale d’indemnisation des dégâts de gibier s’est réunie afin de déterminer le barème des cultures de maïs et du tournesol applicable sur le département de la Creuse pour la campagne 2016-2017. Ainsi les prix des denrées en cas de dégâts de gibier ont été votés comme indiqué dans le tableau ci-dessous.

Culture Rappel 2015 2016 Commission Nationale d’indemnisation du 10/01/17 Décision de la Commission départementale
Creuse Minimum Maximum
Maïs grain 12,00 euros/q 10,10 euros/q 12,50 euros/q 12,00 euros/q
Maïs ensilage 2,50 euros/q 2,30 euros/q 2,70 euros/q 2,60 euros/q
Tournesol 36,00 euros/q 32,50 euros/q 34,90 euros/q 34,00 euros/q
Betterave à sucre 2,63 euros/q 2,63 euros/q 2,63 euros/q

Le maïs ensilage correspond à un maïs exprimé en matière verte à 30 % de matière sèche. Pour le tournesol oléique, le prix du contrat géo-référencé est à prendre en compte lorsqu’il existe.
Culture biologique autoconsommation : sous réserve de la fourniture des justificatifs nécessaires demandés en agriculture biologique, une majoration de 20 % sera pratiquée sur le tarif des denrées sinistrées prévues au présent barème sous réserve que l’exploitant justifie avoir du racheter une denrée autoconsommée en quantité égale de la même culture sinistrée.

Rappel
Les contrats d’achat de récoltes qui visent à commercialiser une production déjà réalisée relèvent de la stricte application du barème.
Les cultures sous contrat (conventionnelle ou agriculture biologique) devront vérifier les conditions suivantes, afin de pouvoir bénéficier, le cas échéant, d’une indemnisation supérieure au tarif du barème :
- Fourniture d’un contrat écrit signé à l’époque du semis, ou à défaut, à une date proche,
- Fourniture d’un plan de référence cadastrale ou îlot PAC afin de permettre la vérification par l’estimateur,
- Descriptif de la semence utilisée et l’itinéraire cultural éventuel,
- Fourniture du cahier des charges,
- Justificatif du prix d’achat de la récolte et du volume sous contrat,
- Fourniture des justificatifs AB pour les cultures biologiques
Règlement sur production d’une facture acquittée.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2181 | avril 2018

Dernier numéro
N° 2181 | avril 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous