La Creuse Agricole 17 décembre 2016 à 08h00 | Par A.M.

Lanaud 2 : un bilan rassurant, soutenu par l’export

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Lauboeuf à Gilbert Léonard (35) part en Espagne chez Jose Luis Murillo Moreno pour 9 500 euros.
Lauboeuf à Gilbert Léonard (35) part en Espagne chez Jose Luis Murillo Moreno pour 9 500 euros. - © Interlim Génétique Service

Après un lancement réussi pour les « Espoirs » et en demi-teinte pour les « RJ » pour cette 32e campagne de vente de taureaux qualifiés à la Station Nationale de Qualification de Lanaud fin novembre, les dernières ventes de l’année 2016 ont eu lieu le mercredi 7 décembre pour les « Espoirs » et le jeudi 8 décembre pour les « RJ ». Cette deuxième série de la campagne 2016-2017 était d’une très bonne qualité, comme en attestait notamment le fait que près de 50 % des veaux avaient obtenu la qualification « RJ ». Les acheteurs ne s’y sont pas trompés et ont une fois de plus valorisé le haut niveau de cette promotion et confirmé ainsi leur attrait pour la qualité « made in Lanaud ».

Vente « Espoirs » : à l’image de la précédente
Comme pouvait le laisser craindre le contexte, les rangs du ring étaient clairsemés on pouvait donc s’attendre à une vente Espoirs qui ne s’annonçait pas sous les meilleurs hospices... Toutefois, sans être exceptionnel, le bilan est bon. 38 veaux ont trouvé acquéreur sur les 59 proposés (55 Espoirs et 4 évalués non qualifiés), soit un taux de vente de 64 %, à une bonne moyenne de 3 034 euros. Pour mémoire, l’an passé, 67 % s’étaient vendus à 2 900 euros de moyenne : un ratio de vente en léger retrait donc, mais une moyenne de prix en hausse de 4,6 %.
Le record d’enchère est pour Levis au Gaec Bossoutrot Père et fils (19) qui prend la direction du Finistère à l’EARL Mont du Buy pour 5 000 euros. Fils de Haddock x Tarot 6057 (RR VS), ce taureau de type mixte est complet, avec du volume, et est très profond, avec une cuisse descendue et un bassin très large aux hanches, trochanters et ischions.
Une belle enchère également pour Lawson à l’EARL Benoit Mimeur (21) acheté 4 500 euros par l’EARL Mas Saint-Pierre (30). Ce fils de Dakota (RJ) est un taureau très profond, épais dans son dessus, avec une culotte longue et large et un bassin ouvert aux hanches. C’est également un taureau à vêlage facile.
Mention spéciale aux éleveurs de Haute-Vienne qui ont été particulièrement actifs en achetant pas moins de 7 veaux, mais également aux Creusois qui se sont portés acquéreurs de 5 animaux. L’Alsace et l’Indre ne sont pas en reste avec 4 taureaux. Côté export, 3 veaux partent pour l’Espagne et 1 pour le Luxembourg.

Une vente « RJ » qui (r)assure !
Les rangs clairsemés de la veille faisaient augurer d’une vente difficile. Il n’en fut rien : le ring a accueilli une assistance venue très nombreuse à cette vente RJ rythmée et animée. L’excellente qualité de cette promotion de 49 veaux mis à la vente n’y est certainement pas étrangère. 47 ont trouvé acquéreur (soit 96 %) à une bonne moyenne de 4 536 euros contre 4 452 euros il y a un an. Une moyenne en hausse qui s’explique notamment par le fait que plus de 60 % des veaux vendus l’ont été à 4 000 euros ou plus, preuve de l’exceptionnelle qualité globale de cette série.
Le top price de cette vente revient à Lauboeuf à Gilbert Léonard (35) qui part en Espagne chez Jose Luis Murillo Moreno pour 9 500 euros. Volume, puissance et excellent quartier arrière décrivent parfaitement ce fils de Cadeau (RJ) et d’Eurasie (RR).
Un top price suivi de très près par une autre belle enchère, autre preuve de la qualité remarquable de cette série. En effet, Liban, à Philippe Gibeau (36) est acheté par l’EARL Lemesle, la SCEA Cesbron Claude et le Gaec de la Martinière (49) pour 9 400 euros. Ce fils de Felin x Bavardage (RRE M) est un taureau très complet, très long et très bien racé, avec un très bon dos et un bassin ouvert.
Les étrangers n’ont pas démérité lors de cette vente puisque 6 veaux partent à l’exportation. 2 prennent la direction de l’Espagne, 2 de la Pologne, 1 de l’Angleterre et 1 de l’Italie.
Au total, plus de 10 % des veaux partent à l’export (6/49) ce qui prouve bien que les étrangers de différents pays continuent à plébisciter la génétique « made in Pôle de Lanaud ». Au total, sur cette série, ce sont 10 veaux qui partent dans 5 pays différents. De quoi aborder avec optimisme l’année 2017. Félicitations également à tous les éleveurs français actifs pour cette deuxième série, qui, malgré les difficultés que l’on sait, continuent de croire en leur beau métier et en l’avenir.
Saluons enfin les meilleurs apporteurs de cette série :
- Jean-Philippe Brossillon (37) : 3 RJ ;
- Gaec Chauveau (72) : 3 RJ ;
- EARL Bruneau-Martin (79) : 2 RJ et 1 Espoir ;
- SCEA Chapelain-Avril (22) : 2 RJ et 1 Espoir ;
- Gaec de la Martinière (49) : 2 RJ et 1 évalué non qualifié.
Quelques taureaux RJ et Espoirs restent en vente à des prix accessibles (entre 2 400 et 2 800 euros) et tout éleveur intéressé peut contacter Interlim Génétique Service au 05 55 06 46 46 ou par mail : interlim@limousine.org.
Rendez-vous pour la vente de la troisième série de la campagne 2016-2017, le mercredi 1er février pour les Espoirs et jeudi 2 février pour les RJ.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2209 | novembre 2018

Dernier numéro
N° 2209 | novembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui