La Creuse Agricole 24 novembre 2018 à 08h00 | Par FLS

Lanaud 1 : un bon départ

Station nationale de qualification de Lanaud.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Ninja (RJ) a été adjugé 12 100 €.
Ninja (RJ) a été adjugé 12 100 €. - © France Limousin Sélection

Si le contexte n’a que peu évolué (cours de la viande, sécheresse et campagnes anti-élevage), cette première série qui ouvrait la 34e campagne des ventes de la Station Nationale de Qualification de Lanaud donne des signes encourageants pour les ventes à venir. Retour sur une première série de haut niveau qui démontre une nouvelle fois le rôle de premier plan que joue la Station Nationale ainsi que la valeur refuge que constitue la génétique française et « made in Lanaud ».
De bonne qualité, cette première série illustrait, cette campagne encore, la dimension nationale du recrutement de la Station. Elle était en effet composée dans sa très grande majorité de veaux de type mixte avec, toutefois, quelques veaux plus précoces et d’autres plus tardifs, ainsi que 4 jeunes mâles génétiquement sans cornes. Comme à l’accoutumée, un large choix de lignées était ainsi proposé. 144 veaux étaient donc mis en vente (69 RJ, 71 Espoirs et 3 NQ) en provenance de 110 élevages issus de 33 départements. Avec 21 veaux, les éleveurs corréziens étaient les plus représentés devant les aveyronnais (18 veaux), les haut-viennois (17 veaux) et les cantaliens qui apportaient quant à eux 12 veaux.

Vente « Espoirs » : venant du sud, Nino prend la direction de la Bretagne
Comme de tradition, les veaux qualifiés « Espoirs » étaient proposés en ouverture de cette nouvelle campagne. Une série relativement fournie au regard des 74 veaux (dont 3 non qualifiés) qui se sont succédés dans le ring. 57 jeunes reproducteurs ont trouvé acquéreur lors de la vente, soit un taux de vente satisfaisant de 77 %. La moyenne de prix s’établit à 2 939 €. Notons la présence très active des étrangers qui ont acquis 19 veaux lors de cette première série, en partance pour la Belgique, l’Espagne, l’Italie, la Pologne et la République Tchèque.
Le Top Price de cette vente revient à Nino, né chez Francis Fraysse (12), et acheté par l’EARL Gilbert et Yannick Rehault (35) pour 5 500 €. Fils de Igor RCV, origines Coluche RJ, ce taureau de type mixte viande est puissant, performant et épais dans son dessus et dans son arrière-main.
3 autres Espoirs se sont par ailleurs valorisés à 4 000 € et plus :
- Nemo, né à l’EARL Rouchès (12) et acheté par le Gaec Ballet Bassinet (87), est un fils de Coluche RJ sur Gentiane RRE. Ce taureau a réalisé de très bonnes performances en station et se caractérise par son volume, un très bon dessus et de la finesse d’os. Côté génomique, il bénéficie du label « Vêlage + » avec des scores à 10+ en Facilités de Naissance et 9 en Aptitude au Vêlage.
- Newton, né chez Régis Lequeux (36), a été acheté par Olivier Fabre (81). Ce jeune taureau harmonieux est fin d’os avec un bon bassin, un bon dessus et d’excellentes qualités de race. Côté génomique il se distingue par le label « FN », avec un score à 9 en Facilités de Naissance.
- Naz, né chez Mickael Benoist (49) est acheté par un éleveur belge. C’est un veau puissant, avec beaucoup de volume, profond et doté d’une cuisse large et rebondie. Côté génomique, il proposait des scores à 9 en Développement Musculaire, 8 en Croissance et 9 en Allaitement.

Vente « RJ » : Ninja a sabré la concurrence
Au lendemain des Espoirs, les RJ ont fait leur entrée en scène le jeudi 15 novembre. Sur une importante promotion composée de 69 veaux, 98,6 % ont trouvé preneur (soit 68 veaux) à une moyenne également satisfaisante de 4 725 €. Là encore, les clients étrangers étaient au rendez-vous et ont démontré leur intérêt non démenti pour la génétique française, avec 21 RJ achetés et prenant ainsi la direction de la Belgique, de l’Espagne, du Luxembourg, de la Pologne, du Portugal, de la République Tchèque et du Royaume-Uni.
Top Price de la vente, Ninja, au Gaec de Courtitarat (23), a été adjugé 12 100 € à un éleveur luxembourgeois fidèle de la Station Nationale, Pierre Diederrich. Ce fils de Jibsy RJ sur Joviale TA PS est un jeune taureau performant en station, puissant et volumineux dans ses longueurs, profond et présentant un très gros bassin. Du côté des scores génomiques, il bénéficie du label « AV », avec 10 en Allaitement, 9 en Développement Squelettique et 8 en Aptitudes au Vêlage.
Trois autres veaux égalent ou passent également la barre des 10 000 € :
- Naguy, au Gaec Dublanc (87), est un fils de Jumbo RJ (Coluche RJ) sur Exquise TA PS. C’est un bon jeune mâle, performant, d’un bon volume avec de l’épaisseur de dessus, un très bon quartier arrière et de la finesse d’os. En ce qui concerne la génomique, il est labelisé « FN-AV » avec des scores à 10 en Aptitudes au Vêlage, 9 en Développement Squelettique et 9 en Allaitement. Il a été acheté en copropriété par Régis Blaise, le Domaine Saint Elevert et Jean-Martin Mairel.
- Nounours, autre jeune mâle de l’élevage Dublanc (87), est un fils de Jumbo RJ sur Iona RR (Geant RR VS). C’est un très bon jeune taureau, excellent dans ses masses musculaires. Il a un quartier arrière remarquable et est très bien racé. Côté génomique il affiche d’excellents scores avec 10 en Développement Squelettique, 10 en Aptitude au Vêlage et 9 en Croissance. Il va rejoindre l’élevage de Thierry Fort en Charentes.
- Newyork n’en prendra pas la direction mais ira au Portugal. Ce taureau né chez Philippe Gibeau (36) est de type mixte, puissant, épais, fin d’os et doté d’un très bon quartier arrière. Ce fils de Halloween RRE VS sur Haiti RR a été acheté par le Grupo David.

Station nationale, ventes internationales !
Au total sur cette première série, ce sont 19 Espoirs sur 74 et 21 RJ sur 68 qui partent à l’export, ce qui prouve bien que les étrangers continuent à plébisciter la génétique française « made in Lanaud ». Au total, sur cette première série, ce sont 40 veaux, soit 28 %, qui partent dans 8 pays différents ! De quoi être résolument confiants pour la campagne qui débute. Félicitations également à tous les éleveurs français actifs pour cette première série qui, malgré les difficultés conjoncturelles et structurelles, continuent de croire en l’avenir et d’investir dans la génétique.
Rendez-vous pour la vente de la deuxième série de la campagne 2018-2019 : mercredi 9 janvier pour les Espoirs et jeudi 10 janvier pour les RJ.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2213 | décembre 2018

Dernier numéro
N° 2213 | décembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui