La Creuse Agricole 17 novembre 2018 à 08h00 | Par A.M.

Lait de montagne : la raclette nouvelle est née

Abonnez-vous Réagir Imprimer
De gauche à droite, Fabrice Lamome, responsable de la cuisine centrale de Guéret, Nicolas Simonnet, vice-président du conseil départemental, Pascal Leclerq respnsable de la section Creuse de l'APLM, Sébastien Brousse, producteur de lait, Mickaël Magnier, président de JA23 et Pascal Lerousseau, président de la Chambre d'agriculture de la Creuse.
De gauche à droite, Fabrice Lamome, responsable de la cuisine centrale de Guéret, Nicolas Simonnet, vice-président du conseil départemental, Pascal Leclerq respnsable de la section Creuse de l'APLM, Sébastien Brousse, producteur de lait, Mickaël Magnier, président de JA23 et Pascal Lerousseau, président de la Chambre d'agriculture de la Creuse. - © AM

L'Association des Producteurs de Lait de Montagne (APLM) vient de mettre sur le marché un nouveau produit avec la raclette au lait de montagne. Cette raclette vient s'ajouter au produit phare de la marque Mont Lait, une brique de lait déjà distribuée au-delà des frontières du Massif Central et qui a conquis quasiment l'ensemble des grandes surfaces de la moitié sud de la France avec plus de 10 millions de litres de lait distribués et vendus en 2018.
Pourtant cette association née il y a 5 ans et qui regroupe aujourd'hui de nombreuses exploitations laitières situées uniquement en zone de montagne dans le Massif Central, dont 25 élevages pour 35 éleveurs dans le département de la Creuse ne s'imaginaient pas en arriver à cette notoriété en si peu de temps, avec une progression annuelle des volumes de 30 %. Si les dirigeants peuvent être fiers de leurs produits, « cela reste une grande satisfaction » explique Pascal Leclercq, président de l'APLM. Pour Sébastien Brousse, producteur de lait à Mérinchal, « le retour financier n'est pas encore arrivé à sa phase optimale, mais nous percevons déjà plus de six centimes par litre de lait produit ».
La raclette Mont Lait, fabriquée par la société fromagère du Livradois dans le Puy-de-Dôme, sera disponible à compter de la fin du mois de novembre dans les grandes enseignes.
À cette nouvelle raclette, un autre produit est d'ores et déjà en cours d'élaboration avec le beurre de montagne Mont Lait. Un beurre doux et demi sel d'excellente qualité, selon les spécialistes, et qui sera présenté au prochain Salon de l'Agriculture de Paris en mars 2019.
Mais pour l'heure, l'APLM et les JA de la Creuse organiseront un repas sur la place Bonnyaud à Guéret pour le coût de 10 euros, le 22 novembre prochain, pour faire découvrir ce produit, « made in Massif Central ».
Déjà engagée dans la filière des circuits courts, la cuisine centrale de Guéret préparera pour la journée du 27 novembre prochain un repas excessivement à base de produits locaux et de la marque Mont Lait, pour alimenter les écoles primaires guérétoises et l'IFRJS. Le collège Martin Nadaud et le collège de Chénérailles porteront le total à plus de 1 540 repas.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2213 | décembre 2018

Dernier numéro
N° 2213 | décembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui