La Creuse Agricole 08 juillet 2010 à 11h29 | Par A.M.

Lait - - 3,8 % de lait collecté dans les exploitations limousines en 2009/2010

Une information fournie par Agreste, lettre d'information de la direction régionale de l'agriculture.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Un peu moins de 170 millions de litres ont été livrés aux laiteries. La collecte en Creuse est quasi stable (-0,8 %).
Un peu moins de 170 millions de litres ont été livrés aux laiteries. La collecte en Creuse est quasi stable (-0,8 %). - © D.R.

C'est la baisse du volume de lait collecté dans les exploitations limousines pour la campagne 2009/2010 par rapport à la campagne précédente. Un peu moins de 170 millions de litres ont été livrés aux laiteries. Cette baisse touche plus particulièrement les exploitations de Haute-Vienne (-6,8 %), suivies de celles de la Corrèze (-2,8 %) alors que la collecte en Creuse est quasi stable (-0,8 %). Cette tendance baissière se retrouve au niveau national, où la chute s'élèverait à 2,4 %. C'est, depuis l'instauration des quotas en 1984, la plus importante sous réalisation enregistrée par la France (de l'ordre de 1,7 millions de tonnes).

 

Au premier semestre 2008, le prix du lait s'envolait, tiré par la demande extérieure. Dans un contexte de crise mondiale, le retournement a été d'autant plus brutal. Entre septembre 2008 et avril 2009, les prix ont baissé de 35 %, ce qui représente un écart de 130 euros pour 1 000 litres de lait vendus. Devant le désarroi des exploitants laitiers, des négociations entre producteurs et industriels du lait ont permis une timide remontée des prix. A partir d' avril 2009, les prix se redressent lentement. Ils ont gagné en un an près de 20 %. Ce rebond devrait se confirmer dans les mois à venir, avec un objectif de prix de 300 euros pour 1 000 litres. Parallèlement à l'amélioration de la situation internationale, les pouvoirs publics mettent en place un plan de développement de la filière. Celui-ci s'appuie notamment sur une gestion plus efficiente des quotas, à travers une redistribution plus rapide vers les exploitations demandeuses.

 

Une gestion par grand bassin de production est envisagée. L'intervention en Limousin se répartirait entre deux bassins de production : la Corrèze et la Creuse seraient rattachées à l'Auvergne et ses productions fromagères, tandis que la Haute-Vienne serait liée au bassin de production du Poitou-Charentes.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui