La Creuse Agricole 02 novembre 2006 a 00h00 | Par A.M.

Laine - La laine fait son salon

Pour la 7ème année consécutive, les journées de la laine se sont déroulées à Felletin du 27 au 29 octobre dernier réunissant près d’une soixantaine d’exposants venus de toute la France pour faire découvrir ou redécouvrir au public tous les savoir-faire qui lui sont propres.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Ces journées ont permis de sensibiliser les visiteurs
Ces journées ont permis de sensibiliser les visiteurs - © D.
Felletin est devenu au fil du temps, le rendez-vous incontournable de la filière « laine » en organisant un salon entièrement dédié à ce fabuleux produit naturel et qui a rassemblé différents artisans de la transformation, tisserant, matelassier, feutrier mais aussi les éleveurs soucieux de partager et d’échanger à travers leurs expériences les richesses qu’offre la laine.
Organisé par l’office du tourisme, ce salon a accueilli plusieurs centaines de visiteurs au cours de ces 3 jours. L’interactivité était au centre de cette manifestation avec de nombreux ateliers encadrés par des professionnels ou des bénévoles passionnés et qui ont pu faire découvrir au public les multiples techniques du tricot, du crochet, du feutrage, du tissage sur différents métiers ou encore du filage au rouet où à la tenture. Cette année, ce salon était aussi placé sous le signe de la nouveauté et de créativité avec la présentation d’autre race et notamment de  l’alpaga ce « mouton » venu d’Amérique du Sud, dont la laine offre de multiples avantages d’ordre technique et de haute valeur ajoutée.

Ces journées de la laine ont également permis de sensibiliser les visiteurs au patrimoine culturel et leur faire découvrir à l’heure où la laine est considérée comme un sous produit agricole que de nombreuses autres applications étaient possibles et en particulier dans le bâtiment et en font une matière écologique d’avenir.
Une table ronde était organisée entre professionnel de la filière pour définir les perspectives et les orientations de ce marché.
Une table ronde était organisée entre professionnel de la filière pour définir les perspectives et les orientations de ce marché. - © D.R.

Quel avenir pour la filière laine ?

Au cours de ces journées de la laine, une table ronde était organisée entre professionnel de la filière pour définir les perspectives et les orientations de ce marché. Cette table ronde auquel participait Patrick Moutarde, représentant la Chambre d’Agriculture, Danielle Senepin de la FDO, Michel Pinton, maire de Felletin, M. Commergnat représentant le Conseil Général, M. Léger représentait le Parc Naturel Régional de Millevaches, Jacques Chatrat, président de l’office du tourisme de Felletin, Thierry Terrade des filatures Terrade et Marie Thérèse Champin de l’association Atelier, était l’occasion de rappeler que cette filière à toute sa place dans une région d’élevage comme la nôtre avec ses 1500 éleveurs et ses 170 tonnes de laine collectées par an et qu’elle contribue pour une bonne part au développement économique de la région, touristique et culturel, notamment avec le concours du parc naturel régional de Millevaches.

Si des projets de valorisation de la filière ovine existent, il en est de même pour la filière laine.
Trop longtemps considéré comme un sous produit agricole et sans prix contrairement aux pays du Commonwealth, la laine offre aujourd’hui de multiples opportunités (textile, bâtiment…) à condition, bien évidemment de disposer d’un débouché identifié. « Les éleveurs ont toujours été abusés au sujet de son prix » a dénoncé une productrice ovine qui a trouvé l’opportunité grâce à l’aide d’une filature locale, de confectionner des vêtements et de valoriser ainsi les produits issus de son élevage. De nombreuses initiatives de mêmes types existent sur la région Felletinoise mais les difficultés résident dans son organisation, qui jusqu’à présent laissait davantage aux éleveurs et aux transformateurs le soin de se débrouiller par eux-mêmes.

Pour Patrick Moutarde, président du comité de pilotage de la filière laine, « Des études sont actuellement en cours pour observer les expériences vécues et valoriser les initiatives innovantes et définir ainsi les orientations que l’on veut donner à cette filière. Mais nous devons aussi répondre aux diverses demandes de fond qui portent tant sur la production, la qualité des produits, la santé et voire même l’écologie et apporter des réponses concrètent aux besoins des consommateurs, des transformateurs et des industriels, ce qui implique que les acteurs doivent s’engager dans une nouvelle dynamique pour organiser la filière laine ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2351 | octobre 2021

Dernier numéro
N° 2351 | octobre 2021

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous