La Creuse Agricole 04 mars 2017 à 08h00 | Par SP

La section régionale bovine en ordre de marche

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © SP

Le lundi 20 février, Alain Cazaux a réuni la section bovine de Nouvelle-Aquitaine. L’occasion de répondre aux sollicitations d’Interbev Nouvelle-Aquitaine et de préparer le travail de la nouvelle équipe pour le mandat qui commence.

Une organisation régionale qui se met en place
Cette réunion, proche de la dernière et à quelques jours seulement du Congrès de la FNB, était nécessaire pour répondre à Interbev Nouvelle-Aquitaine. En effet, les trois comités régionaux d’Aquitaine, du Limousin et de Poitou-Charentes vont disparaître dans les semaines qui viennent pour donner naissance à Interbev Nouvelle-Aquitaine, il fallait donc faire les désignations pour le nouveau conseil d’administration.
La section a également profité de cette réunion dans cette période de renouvellement syndical pour rafraichir le Bureau régional : Alain Cazaux (64) a été reconduit à la présidence de la section alors que Laurent Boisset (19) et Thierry Bernier (79) ont fait le choix de laisser leurs places de vice-présidents à Jean-Bernard Sallat (16) et Boris Bulan (87) pour se concentrer sur leurs nouvelles responsabilités professionnelles.
Avec une section régionale dynamique, un COREL et une intreprofession qui se sont adaptés aux nouveaux périmètres, les instances de décision de la filière bovine sont sur le bon chemin pour jouer leur rôle dans la première région allaitante d’Europe.

La stratégie C½ur de Gamme pour redonner de la valeur aux éleveurs
Les responsables des départements ont fait le point du déploiement de la stratégie C½ur de Gamme : si certains départements ont déjà fait signer de nombreuses enseignes locales, le travail est entamé dans tous les départements. Les retours à l’éleveur se multiplient, le dispositif monte en puissance, et les FDSEA doivent être vigilantes vis-à-vis des opérateurs qui ne jouent pas le jeu.
Au niveau national, la FNB va inaugurer le nouveau logo « Éleveur & Engagé » sur le stand de la FNSEA au cours du Salon de l’Agriculture pour donner un top départ médiatique de la démarche auprès des consommateurs.
Par la suite, il sera demandé aux éleveurs de s’assurer que les magasins respectent bien leurs engagements, et pour ce faire la FNB et les sections départementales feront un suivi des enseignes engagées.
La section a ensuite échangé pour définir les éléments à faire remonter à la FNB lors de la prochaine réunion du groupe de travail C½ur de Gamme qui aura lieu début mars.

La communication, essentielle dans le contexte actuel
Les responsables professionnels ont aussi pris le temps d’échanger sur les attaques régulières dont souffrent les éleveurs et de la communication à mettre en place pour remettre la réalité du métier d’éleveur au centre du débat. Ils ont particulièrement insisté sur le travail déjà réalisé par Interbev par exemple, mais aussi la FNB et la FNSEA sur le bien-être animal.
En attendant de mettre en place des actions construites avec les partenaires, la section a appelé les éleveurs à ouvrir les portes des exploitations lors de la 3e édition des rencontres « Made in Viande », du 17 au 21 mai prochain.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2212 | décembre 2018

Dernier numéro
N° 2212 | décembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui