La Creuse Agricole 25 octobre 2021 a 07h00 | Par Marie Francillout

La Section des anciens fait le point sur les retraites

Abonnez-vous Reagir Imprimer
- © MF

Les membres de la section des anciens exploitants de la région Nouvelle-Aquitaine se sont réunis le 8 octobre à Angoulême, pour travailler sur la revalorisation des retraites qui était le point principal à l'ordre du jour.
Le Président de la SRAE Nouvelle-Aquitaine Jacques Bougnaud a ouvert la séance avant de laisser la parole à Hélène Blaud. La présidente nationale des anciens exploitants est revenue sur le CA SNAE du 28 septembre.
Tous les invités ont pu ensuite participer à une visio très intéressante de Aude Fernandez, chargée de missions au service des affaires sociales de la FNSEA, afin d'éclaircir certains points concernant la revalorisation des retraites.
Pour rappel, la hausse des retraites s'effectuera au 1er novembre 2021 de 75 à 85 % du SMIC, avec un versement à partir du 10 décembre 2021, ce qui équivaut à 1 035 EUR à titre personnel.
Cette revalorisation s'applique pour une carrière complète tous régimes confondus, avec un minimum de carrières de 17,5 ans comme chef d'exploitation à titre principal.
Ce sont ainsi, 225 000 retraités qui en seront bénéficiaires.

Une revalorisation des retraites des conjoints et aides familiaux qui tarde
La SNAE et la FNSEA ont demandé une revalorisation des retraites des membres de la famille à carrière complète à hauteur de 75 % du Smic (913 EUR par mois), car ce sont des générations d'agricultrices qui ont contribué avec leurs conjoints à bâtir l'agriculture française. Leur travail mérite reconnaissance.
Le texte prévoit une revalorisation de 200 EUR par mois du minimum de retraite des conjoints et des aides familiaux à carrière complète qui passerait ainsi de 555,50 EUR à 699,07 EUR par mois. Ces mesures concerneraient 210 000 personnes qui sont essentiellement des femmes.
Le passage au Sénat pour une application est en attente... le meilleur des cas serait en tout début d'année prochaine.

Une retraite à 64 ans ?
Concernant la réforme systémique des retraites, la covid n'ayant rien arrangé, le Gouvernement table sur 3 solutions : cotiser plus, cotiser plus longtemps ou prendre sa retraite plus tard. Le Gouvernement donnera sa position d'ici 2 ans avec probablement un avis sur le départ à la retraite qui passerait à 64 ans.
Le sujet de la pension de réversion a aussi été abordé et il était prévu une modification des conditions d'attribution et de calcul des pensions de réversion dès 2025.
Les modifications devaient concerner des personnes perdant leur conjoint après 2025. Il ne devait pas y avoir de modification pour les 4,4 millions de bénéficiaires actuels. La réforme concernait notamment l'âge, les conditions de revenu et de mariage.

Baisse des adhésions des anciens exploitants
En fin de journée, après un tour d'actualité des différents départements, les participants forcer de constater que chaque département est logé à la même enseigne, c'est à dire à la baisse récurrente chaque année du nombre d'adhérents anciens exploitants, il semble important de trouver des moyens pour le renouvellement des membres des SDAE. Les discussions pour trouver différentes solutions seront abordées à la prochaine réunion de la journée des présidents SDAE qui aura lieu le 28 octobre.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2358 | décembre 2021

Dernier numéro
N° 2358 | décembre 2021

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS