La Creuse Agricole 30 août 2018 à 08h00 | Par Sophie Chatenet

La race salers au Zénith

Après Vichy en 2017, le concours national salers prendra ses quartiers du côté de la Grande Halle d’Auvergne, à Clermont-Ferrand, les 3, 4 et 5 octobre dans le cadre du Sommet de l’élevage.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Troisième concours national au Sommet de l’Élevage pour la race salers.
Troisième concours national au Sommet de l’Élevage pour la race salers. - © SC

Déjà à l’honneur en 2009 et en 2013, la race salers récidive cette année avec une centaine d’éleveurs originaires d’une douzaine de départements qui viendront présenter le meilleur de leur cheptel, soit 400 animaux en compétition. « En organisant son concours national au Sommet de l’Élevage, la race salers offre ainsi une vitrine de choix à l’ensemble des acteurs de la filière viande et montre aux acheteurs français et étrangers sa facilité de conduite légendaire et ses nombreuses qualités », explique Bruno Faure, directeur du groupe Salers Evolution. Avec près de 223 000 mères réparties sur l’ensemble du territoire national, la salers est la 4e race allaitante en France. Elle est connue principalement pour sa rusticité, sa facilité de conduite, et sa facilité de vêlage exceptionnelle. Grâce à ses atouts, elle s’exporte depuis longtemps et continue encore de se développer à l’international.

Facilité de vêlage
À l’occasion des trois demi-journées de concours, les visiteurs auront à cœur de découvrir le travail effectué par les éleveurs qui présenteront des animaux d’un excellent niveau génétique. La salers présente une aptitude au vêlage exceptionnelle de l’ordre de 99 % sans intervention de l’homme que ce soit en pur ou en croisement avec des taureaux de race charolaise. Elle produit un veau par an, elle est la championne de la productivité numérique avec 96 %. Cette facilité de vêlage se traduit par une facilité de conduite accrue et une surveillance du troupeau réduite. Elle limite ainsi les besoins techniques et améliore la qualité de vie de l’éleveur.

Une race locale qui a su se développer en France et à l’international
Grâce à ses grandes qualités, la race salers est présente sur la quasi-totalité du territoire national. On compte trois grandes zones de production en dehors de celle du berceau : le grand ouest, le grand Est et le Centre. Témoins de la dynamique salers, une vingtaine de syndicats ou associations regroupe les éleveurs salers du département ou de la région : Bretagne, Alsace, Centre, Ardèche… Les qualités de la salers lui ont permis de s’exporter sur les cinq continents. La salers est ainsi présente dans près d’une quarantaine de pays : Angleterre, Ecosse, Irlande, Espagne, Portugal, Suisse, Allemagne, Belgique, Suisse, Pologne, Croatie, Bosnie, Roumanie, Russie, États-Unis, Canada, Australie, Nouvelle-Zélande, Brésil, Zimbabwe…

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2201 | septembre 2018

Dernier numéro
N° 2201 | septembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui