La Creuse Agricole 03 février 2010 a 15h07 | Par A.M.

La propreté des animaux à l'abattage

Abonnez-vous Reagir Imprimer

Mise en place d'une pénalité pour les animaux arrivant très sales à l'abattoir. La qualité sanitaire d'une carcasse est largement influencée par la propreté des animaux lors de leur abattage. Forte de ce constat, la filière a décidé de prendre des mesures pour dissuader financièrement l'introduction d'animaux très sales en abattoir.

Ainsi, depuis le 1er janvier 2010, un accord interprofessionnel est entré en vigueur. Il prévoit l'examen ante mortem de l'animal et la notation de son état de A (propre) à D (très sale) selon la grille d'évaluation interprofessionnelle définie par l'accord du 5/04/2007.

Validé par les services vétérinaires présents, l'état donnera lieu pour les animaux classés D à un prélèvement de 60 euros de pénalité et 40 euros de prise en charge. Les 60 euros constituant la pénalité seront reversés à une caisse à gestion interprofessionnelle pour la maîtrise des risques sanitaires dans la filière gros bovins. La totalité du prélèvement sera effectué auprès de la personne présentant l'animal à l'abattage, personne qui répercutera celui-ci à l'éleveur.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2315 | janvier 2021

Dernier numéro
N° 2315 | janvier 2021

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS