La Creuse Agricole 02 mars 2019 à 08h00 | Par A.M.

« La parole des agriculteurs est crédible et sincère, parlons davantage ! »

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © MPGP

À l’ouverture du Salon de l’agriculture, vitrine du monde agricole auprès du grand public et des politiques, la présidente de la FNSEA fait le point sur les sujets que la profession devra évoquer à l’occasion de ce grand rendez-vous.

Dans quel état d’esprit abordez-vous le salon de l’agriculture, après plusieurs mois d’actualité chargée ?
Après une campagne électorale très mobilisatrice où nous sommes allés à la rencontre de notre réseau, nous sommes satisfaits du résultat de ces élections. Les agriculteurs nous ont renouvelé leur confiance. Il faut le dire, quand on travaille beaucoup pour régler les problèmes du quotidien et préparer l’avenir, en gardant les pieds sur terre, c’est gratifiant de voir que les agriculteurs suivent. Comme je l’ai dit au président de la République, nous portons la transformation de l’agriculture, l’accompagnement de la mutation, la réponse à toutes les attentes, et les agriculteurs sont en mouvement. Plus qu’une vitrine, le Salon de l’agriculture est un formidable forum d’échange avec les Français, qui aiment les agriculteurs et nous, nous avons plaisir à aller à leur rencontre pour leur montrer les évolutions de notre métier et la fierté de nos produits.

En effet, le Salon est l’occasion, pour le grand public, de venir à la rencontre des acteurs du monde agricole. Dans un contexte d’agribashing permanent, quels sont les sujets clés à aborder pour faciliter la compréhension entre agriculteurs et citadins ?
Le Salon de l’agriculture est celui qui connaît la plus grande fréquentation du public, plus que le salon automobile par exemple. Profitons de cet engouement et de la curiosité du grand public pour renouer des liens du dialogue plus solide : présentons l’agriculture telle qu’elle est, nos pratiques telles qu’elles ont évolué. Trop d’a priori persistent encore sur nos métiers, ce qui blesse les agriculteurs. Nous voulons sortir de ces affrontements. Tout le monde y gagnera, nous avons plus d’alliés que de contradicteurs, parlons davantage à nos alliés. Les attentes du marché et de la société sont là, nous sommes prêts à y répondre en toute transparence, dès lors que la récompense de nos efforts se traduira en revenus, bien sûr, mais aussi en considération. La parole des agriculteurs est crédible et sincère, parlons davantage !

Pour les professionnels agricoles, le Salon de l’agriculture est aussi un grand rendez-vous politique : quels sont les principaux messages que vous comptez leur faire passer ?
Les politiques se pressent toujours nombreux au Salon de l’agriculture, nous aurons à cœur de leur dire l’importance de l’écoute et de la considération des corps intermédiaires, dans un contexte national troublé, très porté sur la contestation. Nous avons fait la démonstration de la confiance dans un syndicalisme responsable et prospectif, c’est une chance pour le dialogue social agricole dans notre pays, et pour la démocratie représentative. La FNSEA et JA sont plus que jamais le porte-voix des agriculteurs français, nous espérons que les politiques seront plus dans l’écoute. L’agriculture est une grande chance pour la France au plan économique, climatique, environnemental, sur le plan des emplois, mais aussi de la vitalité de territoires à un moment où les fractures territoriales s’expriment violemment. C’est le message que nous porterons aux politiques. Mais il y a des rendez-vous à ne pas manquer : la concrétisation des États généraux de l’alimentation par un retour de valeur aux producteurs, car trop de revenus sont en berne, l’effort et l’engagement des agriculteurs dans le contrat de solutions, alliant éthique et high-tech, pour trouver des solutions alternatives dès que cela est possible mais en gardant l’efficacité économique dans les exploitations, en redisant l’attachement à l’innovation et à la recherche. À trois mois des élections européennes, nous allons aussi rappeler notre ferme attachement à plus et mieux d’Europe, et à une politique agricole vraiment commune. Les agriculteurs savent ce qu’ils doivent à la construction européenne et à la PAC. Nous le dirons.

« L’agriculture, des femmes et des hommes de talents », c’est le thème du salon cette année. Qu’est-ce que cela vous inspire ?
J’aime beaucoup ce choix. Il n’y a de richesses que d’hommes. Pour avoir sillonné la France dans tous les sens depuis des années et plus particulièrement ces derniers mois, j’ai rencontré des hommes et des femmes de grand talent, qui méritent d’être mis à l’honneur. Ils sont la fierté de l’agriculture française. Passionnés, professionnels, engagés, tellement désireux de réussir leur vie professionnelle dans les territoires, tellement désireux aussi de présenter le métier tel qu’il est et d’attirer de nouveaux talents. Je souhaite que les nombreux médias présents tournent leur caméra et leur micro vers ces agriculteurs pour les mettre en lumière et présenter à l’opinion ces nombreux talents du quotidien. L’agriculture française est très diversifiée, et c’est parce que les agriculteurs ont eux aussi des profils de plus en plus diversifiés, venant d’horizons nouveaux. Ils apportent énormément au secteur par leur ingéniosité, leur nouvelle façon d’envisager la profession et surtout de communiquer sur leur passion et leur attachement à un métier de sens qui permet de se réaliser. Même s’il ne faut pas oublier que certains souffrent et que nous devons les accompagner. Produire pour nourrir, valoriser les ressources, préserver le climat et façonner du lien social, agriculteur, c’est plus que jamais un métier noble.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui