La Creuse Agricole 19 novembre 2021 a 07h00 | Par Damien Valleix

La ferme de Saint Martial trouve repreneur

La ferme de Saint-Martial sera reprise par le groupe Carnivor. Une issue qualifiée de « très positive » par la communauté de communes de Haute-Corrèze.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
- © HC

À l'occasion d'une conférence de presse, Haute-Corrèze-Communauté a annoncé la reprise de la ferme de Saint-Martial par la SAS T'RHEA, filiale du Groupe Carnivor. La SAS Ferme de Saint-Martial faisait l'objet d'une procédure de redressement judiciaire par jugement en date du 3 août 2021. Cette reprise fait suite à un appel d'offre à cession au terme duquel une seule offre a été reçue par l'administrateur judiciaire. La SAS T'RHEA dont le siège social est situé à Saint-Martin-de-Crau (13) est une filiale du Groupe Carnivor, propriétaire des abattoirs de Brive et Thiviers, ainsi que de Covilim à Limoges, structure exclusivement dédiée à l'exportation de 25 000 jeunes bovins par an. Le groupe s'est construit sur l'exploitation d'un réseau de boucheries sur le pourtour méditerranéen et les produits élaborés de 3e et 4e transformation. Il pèse 320 MEUR de chiffre d'affaires pour son pôle viande et 630 salariés.

Le projet de reprise
Selon le communiqué, le projet vise « à intégrer l'unité d'engraissement dans un dispositif plus vaste d'intégration verticale permettant à terme de valoriser la viande Limousine haut de gamme ». La société entend ainsi compléter son activité de prestations d'élevage, d'abattage de proximité, de découpe, de transformation et de distribution ; et sécuriser l'approvisionnement de ses abattoirs régionaux.
En plus de la reprise de l'exploitation, la société T'RHEA souhaite acquérir le bien immobilier et le foncier, et projette la construction d'un nouveau bâtiment pour du stockage. Le lien avec l'unité de méthanisation sera maintenu. La société s'est enfin engagée à reprendre les 2 salariés actuellement titulaires d'un contrat de travail.
Cette offre présente un intérêt essentiel pour le développement du territoire au niveau local puisqu'elle permet de maintenir une unité d'engraissement en partenariat direct avec une unité de méthanisation. La production d'énergie pourra être utilisée au développement d'autres projets à dominante agricole. Cette offre est également vertueuse car elle envisage la valorisation de sous-produits de l'élevage entraînant un meilleur retour de rentabilité.
L'implantation de T'RHEA permettra de faire travailler l'économie locale et de conforter le développement économique du territoire : agriculteurs, entreprises locales.
Les perspectives de développement sont encourageantes puisque la plate-forme dispose d'une force financière propre à soutenir la production pendant au moins de 2 ans avant d'atteindre le point d'équilibre et elle sera capable de procéder aux investissements nécessaires à la valorisation de son projet.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2358 | décembre 2021

Dernier numéro
N° 2358 | décembre 2021

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS