La Creuse Agricole 06 novembre 2020 a 07h00 | Par A.M.

La FDSEA toujours en action

Abonnez-vous Reagir Imprimer
- © JG

Juste avant que les restrictions de déplacement se mettent en place, la FDSEA avait bien fait d’organiser son bureau l’avant-veille des mesures de confinement, le mercredi 28 octobre.
Malgré la crise sanitaire et un contexte agricole difficile, le président Christian Arvis a rappelé que la FDSEA continue de travailler sans relâche sur de multiples dossiers.
À commencer par la rencontre fin septembre avec la préfète Madame Virginie Darpheuille et du DDT Pierre Schwartz, venus dans les locaux de la FDSEA pour aborder de multiples sujets et la situation agricole du moment. Préalablement, une visite des bureaux a été proposée avec la présentation des services de la FDSEA.
Quelques semaines plus tard, le 10 octobre, ce fut la rencontre avec Madame la ministre de la Cohésion des Territoires et des Relations avec les Collectivités Territoriales, Jacqueline Gourault qui a permis d’aborder de nombreux sujets et notamment la crise du marché de la viande bovine (cf Creuse agricole du 9 octobre 2020), et plus récemment, la rencontre avec la présidente du Conseil départemental Valérie Simonet et son premier vice-président en charge des dossiers agricoles Nicolas Simmonet dans le cadre de la convention de partenariat de l’opération paille.

Une actualité dense
Au-delà de l’actualité, le président a également abordé le travail des commissions. La commission des fermiers et métayers faisait état de l’évolution de l’indice des fermages de la campagne 2020-2021 qui augmente de 0,55 %. Pour la commission des agricultrices, sa présidente Séverine Bry a relaté la marche solidaire qu’elles organisaient et qui a apporté 500 € au profit de la Ligue contre le cancer. Parallèlement, la commission des agricultrices organisait une formation sur « la gestion du stress » à laquelle ont participé une dizaine de stagiaires. « Une formation utile » selon Séverine Bry qui a observé « beaucoup de souffrance » chez les agriculteurs et la difficulté d’exprimer leurs malaises.
Sur cette thématique le président Arvis a évoqué pour cette semaine la tenue d’une réunion en visioconférence sur les risques psychosociaux en agriculture. Une action que les pouvoirs publics souhaitent mettre en œuvre, avec un dispositif permettant de recenser les personnes en difficulté et les accompagner dans leurs démarches. « Un accompagnement pas toujours facile en raison du manque de moyens et de méthode pour la détection des personnes en situation de fragilité » a souligné Christian Arvis.
Dans un registre différent, le président a également évoqué l’action menée par la gendarmerie dans le cadre du plan Demeter. Une cellule de la gendarmerie est désormais dédiée aux actes d’agribashing, de vol d’animaux et de matériel agricole, d’agressions physiques ou verbales auprès des agriculteurs. Un travail de concertation entre la profession agricole et la gendarmerie est en cours. La FDSEA étudie, pour l’heure, la possibilité d’organiser des réunions d’information auprès des agriculteurs dans les cantons pour aborder ces sujets avec les référents de cette cellule.
Au regard des mesures de confinement, bon nombre de réunions et de manifestations événementielles ont été annulées. Parmi elles, l’action des JA avec le Label Creuse ainsi que la réunion des correspondants Safer de la FDSEA prévue initialement le 16 novembre prochain.
Pour autant, les contacts se sont multipliés entre les organisations agricoles et l’administration. Concernant les versements des dossiers PAC, force est de constater que 16 dossiers sont une fois de plus en souffrance dans les méandres de l’administration et bien souvent pour des raisons informatiques. La FDSEA a aussitôt réagi en demandant auprès de la DDT et de l’ASP de solutionner ces problèmes dans les meilleurs délais pour éviter de pénaliser des agriculteurs concernés.
Au sujet du dossier « eau », le président a annoncé qu’un dispositif régional était existant pour une aide aux captages, forages et autres points d’eau, financés à 40 % des travaux, plafonnée à 20 000 €. Ces projets devant être finalisés avant le 31 décembre de cette année.
Après la révision de la cartographie des cours d’eau, une plaquette d’information devrait voir le jour dans les semaines prochaines semaines. Si quelques points restent encore à affiner, cette plaquette d’information explique ce qui est réalisable ou non, dans le cadre réglementaire sur l’entretien des cours d’eau.
Parmi les autres dossiers évoqués, le président également rappelé qu’au cours de la rencontre avec la présidente du Conseil départemental et de son vice-président, un dossier leur a été remis au sujet des orages de grêle d’août dernier. Sur les communes les plus sinistrées, les préjudices sont restés très importants et pour cette raison le président Christian Arvis a préconisé une aide à l’achat de semences pour les agriculteurs des communes concernées. Une demande portant sur un soutien financier de 210 000 €.
Pour conclure cette réunion et relatant les opérations internes de la FDSEA, Christian Arvis a précisé que dans le cadre des opérations menées par Group’Achat23, près de 13 tonnes de pommes de terre ont été commandées sur cette dernière opération.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2342 | juillet 2021

Dernier numéro
N° 2342 | juillet 2021

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS