La Creuse Agricole 04 septembre 2020 à 07h00 | Par A.M.

La FDSEA et les JA reçus par la préfète Virginie Darpheuille

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AM

Parmi les premières rencontres prévues par la nouvelle préfète Virginie Darpheuille, les professionnels du monde agricole. Les présidents de la FDSEA Christian Arvis et des JA Michael Magnier, ainsi que le secrétaire général des JA Aurélien Desforges, ont été reçus le jeudi 27 août à la préfecture.
Une rencontre plutôt informelle pour les responsables agricoles qui tenaient à souligner auprès de Madame la préfète le caractère agricole du département avec ses spécificités et ses difficultés.
L’économie départementale repose essentiellement sur ce secteur d’activité et de nombreux emplois en découlent. Mais durant cette rencontre, le fond des discussions portait avant tout sur l’actualité du moment : baisse des cours de la viande bovine et du lait, sécheresse, installation en baisse, augmentation des charges, sans oublier les actes d’agribashing. Autant de sujets qui méritaient l’attention de la nouvelle représentante de l’État dans le département.
Pour Virginie Darpheuille, « je suis ici en Creuse pour apporter au secteur agricole, tout mon soutien et mon engagement ainsi que celui de l’État auprès des agriculteurs ».
Alors que le nombre d’installations ne cesse de baisser durant ces dernières années, à raison d’une installation pour cinq départs (une cinquantaine en 2019) d’autant plus pour une rentabilité moindre, « cela fait réfléchir » souligne Michael Magnier. Un constat confirmé par le président de la fédération Christian Arvis qui précise que : « 50 % des agriculteurs creusois ont plus de 50 ans et dispose de 50 % du cheptel et 50 % d’entre eux n’ont pas de successeurs, c’est une situation qui n’est pas sans se poser de question sur le renouvellement des générations ».
Parmi les nombreux sujets évoqués, se posent aussi les conséquences de cette sécheresse estivale qui a conduit la FDSEA, via Group’Achat23, à reconduire une nouvelle « opération paille » avec l’Espagne pour permettre aux éleveurs d’affourager leurs troupeaux pour cet hiver. Sans oublier aussi les problématiques pour l’abreuvement des animaux, pour lesquelles les responsables agricoles ont de nouveau réitéré la demande de création de réserves d’eau en facilitant les autorisations en simplifiant au maximum les démarches administratives.
Autant de sujets évoqués devant Madame la Préfète, qui convient que « l’accompagnement et le soutien sont indispensables pour sortir les agriculteurs de ce cap difficile, mais avec une approche pragmatique ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2298 | septembre 2020

Dernier numéro
N° 2298 | septembre 2020

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS