La Creuse Agricole 21 novembre 2019 à 07h00 | Par A.M.

La Cité administrative bientôt rénovée

Le ministère de l’action des comptes publics dévoile le projet de rénovation de la cité administrative de Guéret.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La façade de la Cité administrative sur la place Bonnyaud à Guéret.
La façade de la Cité administrative sur la place Bonnyaud à Guéret. - © DR

Sur proposition de la préfète de la région Nouvelle-Aquitaine et de la préfète de la Creuse, Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics, a validé le projet de rénovation de la cité administrative de Guéret.
Cette décision s’inscrit dans le cadre d’un programme de rénovation des cités administratives sans précédent, doté d’un milliard d’euros sur la période 2018-2022 et adopté dans la loi de finances pour 2018. La nouvelle cité offrira aux usagers et aux agents publics un cadre de travail sûr, moderne et parfaitement adapté aux enjeux énergétiques des 30 prochaines années.
La cité administrative de Guéret regroupe 6 bâtiments construits entre la fin du XVIIIe siècle et les années 1970. Elle représente une surface totale de plus de 10 000 m², pour près de 400 postes de travail et accueille aujourd’hui 8 services de l’État, dont la Direction départementale des territoires, ainsi que 2 associations, dont l’office de tourisme du Grand Guéret.
Certains de ses bâtiments ont, dans le passé, abrité un hôpital puis une caserne. Ils sont tous situés au coeur de la ville historique de Guéret, dans le périmètre de protection des monuments historiques. La façade principale de la cité donne ainsi sur la place Bonnyaud, qui accueille plusieurs autres bâtiments administratifs emblématiques, notamment le tribunal de Grande instance et l’Hôtel de Ville.
Le projet immobilier, d’un montant de près de 5 M€, consiste majoritairement dans des travaux de rénovation énergétique et de densification du site existant, permettant l’accueil de nouveaux services et opérateurs actuellement installés dans le parc locatif privé.
À la fin des travaux, prévue pour la mi-2022, la facture énergétique des services concernés par le projet (plus de 71 %) et les frais de fonctionnement seront considérablement réduits. Les conditions de travail des agents et l’accueil du public seront également sensiblement améliorés, notamment en termes de confort thermique et acoustique.
Ce projet a été présenté dans le cadre des engagements du Plan Particulier pour la Creuse, signé le 5 avril dernier en présence du Premier ministre, Édouard Philippe et de la ministre de la Cohésion des Territoires et des Relations avec les Collectivités territoriales, Jacqueline Gourault. Il a ensuite été labellisé par la CNIP (Conférence nationale de l’Immobilier public), puis validé par le ministre de l’action et des comptes publics. La préfète de la Creuse, la direction de l’immobilier de l’État et les chefs de services vont désormais en préciser ensemble les contours, en associant étroitement les agents et leurs représentants.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2289 | juillet 2020

Dernier numéro
N° 2289 | juillet 2020

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui