La Creuse Agricole 31 juillet 2018 à 08h00 | Par A.M.

L’Adeeparc : une association qui avance

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Jean-Philippe Viollet et Philippe Monteil, co-présidents de l’Adeeparc.
Jean-Philippe Viollet et Philippe Monteil, co-présidents de l’Adeeparc. - © AM

Créée depuis de nombreuses années, mais réactivée depuis un an avec de nouveaux statuts, l’Association de Défense de l’Élevage, de l’Environnement et du Patrimoine Agricole et Rural Creusois refait surface au regard du contexte agricole actuel et notamment des mouvements anti-viande.
Cette association fondée par les organisations professionnelles agricoles de la Creuse et pilotée par Jean-Philippe Viollet et Philippe Monteil, tous deux coprésidents de l’association, a pour objet de défendre les agriculteurs dans les domaines de l’élevage et de l’environnement. Pour Jean-Philippe Viollet, « nous sommes de plus en plus attaqués de toutes parts et pour cette raison, il nous semble logique de se défendre face à certains groupuscules anti-développement de notre agriculture. Chaque fois qu’un agriculteur sera traîné dans la boue, nous serons présents et nous riposterons encore plus fort ». Un argument largement appuyé par Philippe Monteil, « l’élevage devient aujourd’hui, la cible de nombreuses organisations anti-viande. Notre vocation d’éleveurs n’est pas de maltraiter les animaux, bien au contraire, le bien-être animal nous concerne au premier chef et chaque jour de l’année. Quand on nous traite d’assassins, ça me fait mal au cœur. Nous respectons les gens qui ne veulent pas manger de viande, mais de grâce, en contrepartie ils doivent nous respecter en qualité d’éleveurs ».
Pour les responsables de l’Adeeparc, « nous voulons être présent partout où l’on parle environnement et bien-être animal, tant dans les diverses commissions départementales ou sur les réseaux sociaux. La communication reste pour nous un élément fondamental de notre développement ».
Cette association fondée par l’ensemble des organisations professionnelles agricoles creusoises s’ouvre désormais à tous les adhérents même à titre individuel. Comme le précisent les coprésidents, « nous sommes là pour défendre les projets agricoles viables, mais également et surtout l’environnement dans lequel nous travaillons. On veut donner l’image d’une agriculture moderne et pour cela, nous avançons avec notre temps. »
À ce titre l’Adeeparc organisera le 25 octobre prochain à Guéret, un grand colloque avec pour thème « la montée des mouvements animalistes dans notre société » un sujet d’actualité sur lequel interviendra notamment Francis Wolff, philosophe et professeur émérite de l’École Normale Supérieure.
Une façon de mieux comprendre les idéologies et les actions de ces néo mouvements sectaires, qui par exemple s’opposent systématiquement à tout projet agricole innovant, comme l’installation d’un jeune en production avicole dans le sud creusois.
Pour les coprésidents : « ces gens-là, qu’apporte-t-il à notre société ? » se questionnent les responsables de l’association.
« En ce qui concerne, nous souhaitons rester force de proposition et participer pleinement à l’économie de notre département » souligne Philippe Monteil.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2212 | décembre 2018

Dernier numéro
N° 2212 | décembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui