La Creuse Agricole 23 février 2007 a 00h00 | Par A.M.

Justice - Deux agriculteurs sur la sellette

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Après la décision du tribunal de Guéret, qui avait condamné MM. Hervé Prevost et Jean-Luc Billaud le 19 janvier 2006 à 1 400 Euros d'amende chacun dont 700 Euros avec sursis pour avoir curé « un fossé » requalifié de ruisseau par les agents du conseil supérieur de la pêche, sans autorisation administrative, les deux exploitants ont fait appel de cette décision devant la Cour d'Appel à Limoges. L'affaire est donc repassée devant la chambre correctionnelle de la cour d'Appel à Limoges, le 9 février dernier, pour des faits qui semble aller bien au-delà de ce que l'on pouvait imaginer. Leur « faute » est de ne pas avoir demandé d'autorisation pour entretenir un ruisseau qui coule par intermittence selon les périodes de l'année et dont les juges n'ont cessé d'incriminer les 2 exploitants sur ce manquement à la réglementation environnementale.
Devant le palais de justice de Limoges
Devant le palais de justice de Limoges - © D.R.
Mais comment faire autrement, d'autant plus lorsqu'il s'agit d'engagements contractés dans le cadre d'un C.T.E. Reconnaissant la « sévérité » de cette décision, selon l'avocat général, la défense a pour sa part demandé la relaxe des deux agriculteurs qui réfutent catégoriquement les accusations portés contre eux. Pour M Pascal Le Bihan, c'est « une injustice pure et simple d'autant plus qu'aucune partie civile ne s'est constituée en face ». Pour le président de la FRSEA Jean-Philippe Viollet accompagné d'une vingtaine d'éleveurs creusois « nous ne comprendrions pas que pour des affaires telles, que la COGEMA puisse être blanchie alors que pour nos 2 amis agriculteurs, qui n'ont fait que leur travail, puissent être sanctionnés ». Le jugement mis en délibéré sera rendu le 23 février prochain.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2342 | juillet 2021

Dernier numéro
N° 2342 | juillet 2021

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS