La Creuse Agricole 31 août 2020 à 07h00 | Par A.M.

« Je compte beaucoup sur le développement de la Creuse »

Virginie Darpheuille, nouvelle préfète de la Creuse.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Mme Darpheuille a pris ses fonctions le 24 août 2020.
Mme Darpheuille a pris ses fonctions le 24 août 2020. - © AM

Le conseil des ministres du 29 juillet a été l'occasion d'un vaste mouvement de nominations dans les préfectures de département et de région.
Un mouvement choisi par le président de la République qui souhaitait rehausser la parité dans le corps préfectoral en nommant pas moins de 38 femmes préfètes.
Le départ de Magali Debatte pour la Charente laisse ainsi la place à Virginie Darpheuille qui a oeuvré essentiellement à la mairie de Paris, comme conseillère puis directrice de cabinet de l'adjoint au maire de Paris chargé des finances, directrice adjointe du cabinet du maire de Paris, et des affaires scolaires, puis secrétaire générale adjointe de la capitale auprès de Bertrand Delanoë puis d'Anne Hidalgo.
Diplômée de l'IEP de Lyon, elle a également fréquenté plusieurs ministères, dont celui des Affaires Étrangères, des Finances, et de l'Intérieur.
Pour Virginie Darpheuille : « je veux avant tout prendre mes marques, m'imprégner des affaires creusoises. J'ai beaucoup parlé, mais j'attends aussi beaucoup du dialogue que je veux instaurer avec tous les acteurs économiques et sociaux du département ».
Les dossiers sont multiples en Creuse, mais la nouvelle préfète entend ne pas perdre beaucoup de temps pour se mettre à l'ouvrage. « Le PPC fait partie de ma feuille de route », précise-t-elle, car « la Creuse est un laboratoire d'idées et d'expérimentations qu'il faut promouvoir pour son développement ».
Sur le plan agricole, son approche reste très urbaine, même si ses services sont prêts à la conseiller. « Je souhaite organiser dès que possible des rencontres avec les responsables des organisations professionnelles agricoles pour voir plus en détail les problématiques agricoles, leurs méthodes de travail ». « Écouter, comprendre et analyser, je veux labourer la Creuse sur le fond des dossiers et pas seulement la visiter même si cela reste nécessaire ».
La nouvelle préfète aura donc une oreille attentive pour les creusois. Elle souhaite connaître leurs demandes afin de les accompagner au mieux.
Quoi qu'il en soit, il y aura une continuité dans les actions menées par son prédécesseur, avec les mêmes engagements, mais pas forcément avec la même méthode.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2298 | septembre 2020

Dernier numéro
N° 2298 | septembre 2020

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS