La Creuse Agricole 18 mars 2010 à 09h04 | Par A.M.

Jarnages - Amendement calcaire, bilan de santé de la PAC et d’autres sujets au programme

Le Groupement de vulgarisation agricole de Vigeville s’est réuni en assemblée générale.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
L’examen du compte-rendu financier montre une situation tendue. L’assemblée a décidé d’augmenter les cotisations.
L’examen du compte-rendu financier montre une situation tendue. L’assemblée a décidé d’augmenter les cotisations. - © D.R.

Une vingtaine de participants a assisté à la réunion annuelle du Groupement de vulgarisation agricole (GVA) de Vigeville à la mairie de Jarnages. Cette réunion a permis de faire le bilan des activités, que ce soit dans le domaine de l’installation, l’agronomie, les productions végétales et les productions animales, sans oublier les actions d’animations et d’informations des adhérents avec le bulletin Horizon agricole.

 

Journée technique sur l’élevage

Les conseillers agricoles F. Martin et J.-P. Guillemet ont fait le point plus particulièrement sur l’action amendement calcaire avec la mise en place d’une parcelle témoin sur le secteur, sur les actions de collectes des plastiques agricoles, des pneumatiques et des huiles usagées. Dans le domaine de l’élevage, une action de suivi de certaines exploitations permet de mettre en avant des méthodes et des techniques intéressantes. Notre secteur est représenté, dans cette action départementale mise en place par la chambre d’agriculture, avec le suivi de l’exploitation de Mme et M. Bussiere, de Parsac. Une journée technique a été organisée l’an dernier pour découvrir les premiers résultats.

 

L’examen du compte-rendu financier montre une situation tendue. L’assemblée a décidé d’augmenter les cotisations. Il faut cependant remercier les communes qui soutiennent le GVA telles que Jarnages, Pionnat, Vigeville et Parsac. Le bureau présidé par A. Parbaile est composé de J.-L. Niveau, G. Hérin, M. Horvat, E. Hartman et S. Perrier, qui remplace C. Aulong.

 

Dans un deuxième temps, il a été question du bilan de santé de la PAC. Une présentation de la modification des attributions des aides et des incidences sur les exploitations du GVA en fonction de leur système de production a été faite. En effet, les exploitations ovines ou en production laitière ainsi qu’en agriculture biologique devraient être plus bénéficiaires que les producteurs de broutards. Mais les exploitations en système naisseur-engraisseur et/ou avec des céréales sont plutôt défavorisées par ce nouveau système. Les exploitants vont recevoir des indications précises prochainement pour la prise en compte de l’année de référence.

 

Ensuite, il a été question d’alimentation des animaux avec l’utilisation des tourteaux fermiers de colza et de l’intérêt et des avantages d’un tel produit dans les rations. Ceci d’autant plus avec une recherche de baisse des coûts de production de plus en plus forte.

 

Cette initiative fait suite à l’action d’un groupe d’agriculteurs du nord de la Creuse de mettre en place une action de trituration de graine de colza pour produire des tourteaux fermiers à 10 % de matière grasse facilement utilisables pour les éleveurs de la région. Après ces différents exposés et débats, l’assemblée s’est terminée autours d’une bonne table à l’Auberge des templiers de Jarnages.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui