La Creuse Agricole 29 janvier 2013 à 08h00 | Par A.M.

Interview - La parole aux candidats

À l’approche des prochaines élections à la Chambre d’Agriculture, la Creuse Agricole et Rurale a souhaité connaître la position des candidats du premier collège de la liste FDSEA / JA sur les questions d’actualité que se posent les agriculteurs. Voici leurs réponses.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © La Creuse agricole et rurale

La formation restera-t-elle encore l’un des axes prioritaires de demain?
Brigitte Alanore : La formation professionnelle continue doit rester un outil performant pour accompagner tous les agriculteurs et les agricultrices dans leurs projets et face aux nouveaux enjeux de l’agriculture. Face au contexte économique incertain, les agriculteurs sont confrontés à des défis majeurs. Dans le cadre du développement d’une agriculture durable, Vivea soutiendra 4 grandes priorités permettant l’acquisition de compétences.
1)le pilotage et la stratégie de l’entreprise
L’enjeu de cette priorité est de pérenniser, de développer l’entreprise et de pouvoir la transmettre. Pour cela il convient de rechercher de nouvelles valeurs ajoutées, de choisir des systèmes de production durables et plus économes. Il doit pouvoir construire la stratégie pour son exploitation en intégrant les dimensions économiques, environnementales, techniques et organisationnelles.
2) la compétitivité de l’entreprise
L’enjeu de cette priorité est de rechercher de nouvelles valeurs ajoutées et une meilleure compétitivité de l’entreprise agricole en développant de nouvelles activités et de nouvelles productions alimentaires et non alimentaires. C’est aussi de mieux valoriser sa production, de s’impliquer dans les filières, de maitriser les circuits de commercialisation les plus adaptés, de raisonner ses investissements et d’optimiser ses coûts de productions.
3) des modes de productions innovants
L’enjeu est de réussir à produire plus et mieux en optimisant les facteurs de production, en identifiant des démarches de progrès basées sur les connaissances en agronomie, de mettre en œuvre des systèmes de production et des techniques tendant vers une autonomie des entreprises agricoles et de privilégier les méthodes préventives de soins aux animaux.
En conclusion, la formation doit rester un outil fort pour accompagner les agriculteurs dans leurs choix professionnels et VIVEA s’implique fortement dans la sécurisation des parcours professionnels des agriculteurs(trices) dans un contexte économique difficile.

- © La Creuse agricole et rurale

Comment inciter les jeunes à s’installer dans le milieu agricole?
Hugo Rouquet : Pour inciter les jeunes à s’installer dans le milieu agricole, il faut promouvoir le métier en mettant en avant les atouts du milieu agricole (qualité de vie a la campagne, organisation du travail, diversités du métier, etc.). De plus, c’est un milieu pérenne, car nous aurons toujours besoin de produire à des fins alimentaires. Enfin, il faut leur prouver que c’est un métier qui permet de gagner sa vie, malgré les différents préjugés des personnes extérieures au milieu agricole.

- © La Creuse agricole et rurale

Quel rôle la Chambre d’Agriculture peut-elle jouer sur les énergies renouvelables?
Thierry Jamot : La Chambre d’Agriculture, avec ses moyens, a joué un rôle sur les énergies renouvelables, en particulier sur le photovoltaïque pour l’émergence de nouveaux projets et leurs mises en œuvre sur les problèmes administratifs.Aujourd’hui, d’autres activités se dessinent avec des tarifs qui sembleraient bouger sur le photovoltaïque et sur la méthanisation.La Chambre d’Agriculture doit accompagner ces projets avec des moyens adaptés pour que les agriculteurs qui se lancent dans ces démarches puissent, s’ils le souhaitent, apporter un nouveau souffle à leur exploitation à l’image de nos voisins européens.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2213 | décembre 2018

Dernier numéro
N° 2213 | décembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui