La Creuse Agricole 09 mai 2008 à 00h00 | Par A.M.

Génésia - La coopérative d’insémination GENESIA rencontre ses adhérents

GENESIA achève la tenue des ses Assemblées de Section 2008.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Assemblée de Section à Lorlanges : un moment d’échange privilégié entre GENESIA et ses adhérents.
Assemblée de Section à Lorlanges : un moment d’échange privilégié entre GENESIA et ses adhérents. - © D.R.

Les 17 sections ont été rassemblées en 12 réunions sur le Puy-de-Dôme, la Haute-Loire, la Creuse, l’Allier et la Nièvre, qui permettent de rencontrer les adhérents dans leur secteur, au plus près de leurs préoccupations et de leurs conditions d’élevage et d’utilisation de l’insémination.

La participation a été variable, entre 10 et 30 éleveurs par assemblée.

Lors de ces réunions, les dirigeants de la coopérative, administrateurs élus et directeur, ont présenté le bilan des activités au cours de l’année 2007 : inséminations bovines, ovines et caprines, participation aux programmes génétiques, transplantation embryonnaire, échographies, parage, production de semence, suivi de fécondité, service aux éleveurs inséminant eux-mêmes leur troupeau. La situation financière de GENESIA a été détaillée. L’exercice 2007 a été marqué par : 

- Une diminution du chiffre d’affaires des inséminations et de la transplantation embryonnaire, en partie compensée par une progression des activités d’échographie, de parage, de production de semence et de service aux éleveurs inséminant. 

La maîtrise des charges d’exploitation, malgré des coûts importants de restructuration compensés par une diminution de la charge de personnel et des frais généraux ;

- Un résultat d’exploitation déficitaire, en grande partie compensé par un résultat financier bénéficiaire, permis par les retours sur les investissements dans les filiales de GENESIA.

Le bilan de la coopérative au 31 décembre 2007 est illustré par :

- Un investissement financier très important dans les différents programmes génétiques ;

- Des capitaux propres, permettant de supporter le déficit de l’exercice 2007, sans conséquence pour l’équilibre financier de la coopérative. Les dirigeants ont également détaillé aux adhérents l’organigramme de la coopérative et de ses filiales au sein du Groupe AGENA.

Sur les 87,5 salariés à temps plein employés par l’ensemble des structures, 60,5 sont affectés à GENESIA : 44 pour la mise en place des inséminations, 7,5 pour la production de semence, 3 pour l’échographie, 1 pour le parage, 1,5 pour le service technique et 3,5 pour l’administration.

Les 27 autres salariés sont employés par les différentes filiales : GENEFORM (Minéraux, Nutritionnel et Matériel d’Elevage), SAPHIR (dératisation, désinsectisation et désinfection), UCATRC (programme de sélection charolais) et AGENA (commercial et administration).

A l’issue de ces présentations, les participants ont débattu de l’investissement dans les différents axes d’innovation et de développement que sont la recherche des gènes de la fertilité (programme GENIFER), de la qualité de la viande (QUALVIGENE), la fabrication de taureaux génétiquement sans corne, le sexage de la semence, la sélection assistée par marqueurs, …

Enfin, l’échange final a porté sur la conjoncture laitière et viande avec les réponses de GENESIA aux attentes des éleveurs. Les perspectives économiques nous annoncent d’une part, une compétition accrue entre régions, entre productions, et d’autre part, la volatilité des marchés avec des variations importantes de prix.

Dans un tel contexte, la pérennité des élevages passe par leur compétitivité et leur capacité à maîtriser les différents facteurs de production, dont la génétique est un élément essentiel.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2302 | octobre 2020

Dernier numéro
N° 2302 | octobre 2020

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui