La Creuse Agricole 07 mars 2011 a 14h30 | Par Aurélien Legrand (Farago Creuse) et Marien Bataille (GDS Creuse)

GDS Creuse et sa filiale Farago Creuse : journées portes ouvertes les 11 et 12 mars

Abonnez-vous Reagir Imprimer
- © D.R.

Association d’éleveurs créée en 1953, parallèlement à la mise en place des « grandes prophylaxies » (tuberculose, brucellose, fièvre aphteuse), GDS Creuse a pour objet « de contribuer par tous les moyens dont il dispose à l’amélioration de l’état sanitaire de toutes les espèces d’animaux d’élevage ».

L’expertise sanitaire animale collective au service de tous les élevages

Comme indiqué dans ses statuts, GDS Creuse :

 

- arrête, dans le cadre tracé par la loi et en fonction de la situation locale, tout programme de lutte ou tout plan de protection contre une ou plusieurs maladies des animaux d’élevage ;

 

- recherche et atteste la constitution d’effectifs sains et l’obtention de produits d’origine animale de qualité, répondant aux normes de cahiers des charges du point de vue de la salubrité et de la protection du consommateur ;

 

- assure la représentation des éleveurs adhérents. GDS Creuse est l’intermédiaire privilégié entre ses adhérents, les organisations professionnelles départementales et l’administration en ce qui concerne la santé animale.

Pour répondre à cet objet, 4 missions à mieux connaître…

L’action de GDS Creuse se concentre autour de 4 missions :

 

- « Garanties et image des élevages » avec les qualifications (en relation avec la DDCSPP), les appellations et les suivis négatifs de cheptel ; le registre d’élevage et le bilan sanitaire volontaire ; la commission protection animale, etc.

 

- « Lutte contre les maladies contagieuses » avec ses plans d’action spécifiques (IBR, BVD, paratuberculose, etc.) et multifactoriels (diarrhées néonatales, avortements, mortinatalités, prolapsus utérins ou vaginaux, parasitisme, etc.) ; ses visites d’élevages en relation avec le vétérinaire traitant pour les cas particuliers ou particulièrement importants ; ses essais terrains et ses suivis épidémiologiques, etc.

 

- « Mutualisme » avec l’apport de son tiers payant ; ses aides aux visites et analyses ; ses assurances accidents de prophylaxies et saisies abattoir ; ses fonds de solidarité pour les différentes espèces, etc.

 

- « Information » avec son article hebdomadaire, son GDS Creuse Mémo annuel, son site www.gdscreuse.fr ; ses réunions d’information ; sa visite de chaque nouvel installé ; sa présence sur les diverses manifestations ; ses formations, etc.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2342 | juillet 2021

Dernier numéro
N° 2342 | juillet 2021

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS