La Creuse Agricole 09 décembre 2013 à 08h00 | Par P. Dumont

FRSEA Limousin - Poursuivre la défense des intérêts de l'agriculture limousine

Le 15 novembre, des représentants de la FRSEA Limousin ont rencontré le député creusois Michel Vergnier, président du groupe d'études élevage à l'Assemblée nationale.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Michel Vergnier, président du groupe d'études élevage à l'Assemblée nationale , et Pascal Lerousseau, président de la FDSEA 23.
Michel Vergnier, président du groupe d'études élevage à l'Assemblée nationale , et Pascal Lerousseau, président de la FDSEA 23. - © La Creuse agricole et rurale

En septembre dernier, les éleveurs lançaient l'appel de Tulle pour défendre le modèle agricole du Massif Central au sein de la future PAC. Parmi les élus présents, Michel Vergnier, président du groupe d'études élevage à l'Assemblée nationale s'engageait à porter la parole des éleveurs en haut lieu. Depuis, les engagements pris par François Hollande lors du Sommet de l'Elevage ont un peu rassuré la profession. Il ne faut cependant pas en rester là. C'est pourquoi les responsables de la FRSEA Limousin ont souhaité de nouveau rencontré le député mi-novembre. Bruno Gausson (FRSEA), Dominique Decay (FDSEA 19), Pascal Lerousseau (FDSEA 23) et Joseph Mousset (FDSEA 87) étaient présents. Ils ont remercié Michel Vergnier de son soutien et l'ont sollicité de nouveau sur plusieurs dossiers concernant la région, notamment sur la question de l'écotaxe et de la manifestation alors prévue pour le 27 novembre. S'agissant du premier pilier de la PAC et le seuil à fixer pour la PMTVA, la FRSEA demande a ce qu'il soit le plus bas possible pour préserver la production de veaux sous la mère et les exploitations multi-productions. Le second pilier pose également question. Si, a priori, la région Limousin semble bien dotée en crédits FEADER, des interrogations demeurent. La profession souhaite s'assurer que la marge de manoeuvre accordée par la hausse de l'enveloppe (hors ICHN) soit affectée prioritairement à des aides agricoles. Enfin, la FRSEA Limousin demande la mise en oeuvre rapide des mesures contractuelles du second pilier et en particulier le PMBE pour 2014.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2204 | octobre 2018

Dernier numéro
N° 2204 | octobre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui