La Creuse Agricole 27 février 2011 à 11h05 | Par Actuagri

France nature environnement - « Tous les excès ne mènent à rien »

Christiane Lambert, la première vice-présidente de la FNSEA.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Christiane Lambert, première vice-présidente de la Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles (FNSEA), s’insurge contre la campagne d’affichage excessive et injuste de France nature environnement contre l’agriculture. Malgré cette attitude de dénigrement systématique, la FNSEA n’entend pas renoncer au dialogue en espérant que les efforts entrepris par les agriculteurs dans leurs pratiques agricoles finiront par être reconnus.

 

France nature environnement lance une campagne qui attaque l’agriculture et ses méthodes. Vous en pensez quoi ?

Christiane Lambert : Honnêtement, lorsqu’on regarde les visuels, on a un haut-le-cœur. C’est excessif, dur, injuste ! Agriculteurs, nous aimons notre métier et nous le faisons avec passion et professionnalisme, qu’il s’agisse de travaux d’élevage des animaux ou des cultures. Les images choisies ne correspondent ni à la réalité vécue par les agriculteurs ni à ce que les Français perçoivent.

 

Vous croyez qu’il y a une stratégie derrière cela ?

CL : L’association France nature environnement (FNE) n’est pas très connue dans notre pays, comparée à Greenpeace ou a WWF par exemple. En faisant du buzz, voire de la provoc’, elle espère combler une notoriété faible. Elle a choisi de le faire sur le dos des agriculteurs. C’est inacceptable. Tous les excès ne mènent à rien…

[...]

La suite de l'entretien est à lire dans La Creuse agricole datée du vendredi 25 février.

Tollé dans la profession agricole et chez certains élus

La campagne d’affichage actuelle contre l’agriculture intensive de l’organisation écologiste France nature environnement, dans le métro parisien, suscite sans surprise un tollé dans la profession agricole.

FNE aura réussi son coup à la veille du Salon de l’agriculture 2011 : les médias ne cessent de commenter sa dernière campagne publicitaire. Elle comporte 21 affiches « choc » contre l’agriculture intensive, placardées dans trois stations de métro de Paris : Odéon, Montparnasse et Saint-Lazare. Le président de la FNSEA, Xavier Beulin, demande cependant à son réseau syndical de « ne pas sur-réagir » car « face à leurs excès, les nôtres ne seraient que de la publicité gratuite à un évènement qui ne le mérite pas ». Il a adressé un courrier en ce sens, le 17 février, aux présidents des FDSEA/UDSEA, des FRSEA et des Associations spécialisées. Xavier Beulin y qualifie la campagne de France nature environnement d’« outrancière et injuste », pleine d’« anathèmes » et « aux relents nauséabonds ».

Lettre ouverte chez les JA

« D’énormes efforts ont été réalisés par les paysans français en matière environnementale. Ils doivent être reconnus, valorisés et soutenus », rappelle le président de la FNSEA. La profession agricole veut « une agriculture compétitive et respectueuse de l’environnement », une agriculture qui contribue à « nourrir, à l’horizon 2050, 9 milliards » de personnes, « ce n’est pas une polémique, c’est une obligation, une volonté et une mission », « la vérité est là », écrit aux agriculteurs Xavier Beulin. Et d’affirmer : « Nos concitoyens nous font confiance ». Le président de Jeunes agriculteurs (JA), Jean-Michel Schaeffer, a adressé de son côté une Lettre ouverte à Bruno Genty, président de l’organisation environnementaliste, dans laquelle il écrit que « les sujets pointés dans la campagne […], la nouvelle génération d’agriculteurs en a conscience depuis longtemps et agit en conséquence ». Il rappelle que, pour la prochaine politique agricole commune, les JA défendent, entre autres, la culture des légumineuses, l’élevage à l’herbe ou encore le développement de la méthanisation. JA juge en outre qu’il est « faux et contre-productif d’accuser un unique responsable qui serait l’agriculteur ». « Nous souhaitons poursuivre ces échanges », conclut Jean-Michel Schaeffer qui invite Bruno Genty à « discuter d’agriculture et d’environnement » sur son stand du Salon de l’agriculture.

[...]

La suite est à lire dans La Creuse agricole en date du vendredi 25 février.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui