La Creuse Agricole 25 novembre 2009 a 12h38 | Par Préfecture

Fièvre Catharrale Ovine - Campagne de vaccination obligatoire 2009/2010

Communiqué de presse de la préfecture de la Creuse.

Abonnez-vous Reagir Imprimer

Bilan de la vaccination 2008/2009

Aucun foyer de FCO en 2009 (plus de 1 400 en 2008).

Ces résultats montrent l'effet bénéfique de la campagne de vaccination 2008/2009 qui avait pu débuter au printemps 2008 et s'est poursuivie activement en 2009 grâce à la mise en œuvre de la vaccination obligatoire.

Au total, 354 109 bovins ont été vaccinés et 77 961 ovins (pour un total de 1 195 630 injections contre le BV1 et BTV8). Pour ces deux espèces, la vaccination était obligatoire pour les animaux de plus de 2,5 mois pour les bovins et plus de 3 mois pour les ovins qui n'étaient pas abattus avant l'âge de 10 mois.

Cette campagne porte à 95 % le cheptel bovin valablement vacciné et à 79 % le cheptel ovin. La Creuse se situe dans une fourchette nationale d'objectif d'assurer le plus rapidement possible l'immunisation d'au moins 80 % des animaux sensibles à la FCO.

Ce bilan montre tout l'intérêt de la vaccination qui a permis littéralement de stopper l'avancement de la maladie alors que par ailleurs les piégeages de culicoïdes (moucheron hématophage) à Jarnages montrent une grande activité du vecteur de la FCO depuis le mois de mars, jusqu'à ces derniers jours.

Préparation de la campagne 2009/2010 de vaccination obligatoire

La campagne de vaccination 2009/2010 est obligatoire pour les bovins et les ovins afin de pouvoir passer le cap des nouveaux variants de FCO. Cette vaccination est gratuite pour les éleveurs, l'acte vaccinal et le vaccin sont pris en charge par l'Etat, soit une enveloppe d'environ 98 millions d'euros.

Pour être prises en charge par l'Etat, les vaccinations devront intervenir entre le 2 novembre 2009 et le 30 mars 2010. Seule la visite et les frais de déplacement seront payant si cette visite intervient en dehors des opérations de prophylaxies obligatoires et/ou de la visite sanitaire d'élevage. Aussi, nous encourageons les éleveurs à coupler ces interventions.

Les animaux concernés par la campagne de vaccination obligatoire sont tous les bovins de plus de 2,5 mois qui ne seraient pas abattus avant l'âge de 10 mois ; tous les ovins de plus de 3 mois qui ne seraient pas abattus avant l'âge de 10 mois.

Les caprins ne sont donc pas concernés par la vaccination obligatoire mais les détenteurs peuvent les faire vacciner sous la responsabilité du vétérinaire.

Dérogations

Des dérogations à la vaccination obligatoire peuvent être accordées. Les demandes doivent parvenir à la direction départementale des services vétérinaires avant le 31 décembre 2009. Elles sont accordées selon un certain nombre de conditions :
- des prélèvements de sang en vue d'analyses virologiques seront pratiqués par un vétérinaire sanitaire sur un nombre significatif d'animaux du cheptel : (nombre total d'animaux dans le cheptel/nombre d'animaux à prélever)
< 10/tous ; <20/16 ; < 40/20 ; < 80/ 24 ; < 100/25 ; < 140/26 ; < 250/27 ; < 1 000/29.
- l'ensemble des résultats devant être négatif ;
- les analyses et les frais vétérinaires induits sont à la charge de l'éleveur.

Dans tous les cas, la dérogation est assortie de conditions d'application : - surveillance du cheptel : une visite spécifique de surveillance au regard de la présence de FCO dans l'élevage est à réaliser au cours de l'année 2010,
- dérogation rendue caduque : si l'exploitation devient un foyer, la vaccination est obligatoire et doit être réalisée sans délai,
- limitation des mouvements d'animaux sortant de l'exploitation : la désinsectisation des animaux et des moyens de transport est obligatoire pour les animaux de boucherie, complétée par une analyse virologique négative dans les 7 jours précédant le départ de l'exploitation pour les animaux d'élevage et d'engraissement. Les animaux destinés au échanges intra-communautaires restent soumis au règlement européen et doivent être valablement vaccinés.

Aucune indemnisation à quelque titre que ce soit et en lien avec la FCO ne pourra être demandée à l'Etat y compris en particulier si l'exploitation concernée devient foyer.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2335 | juin 2021

Dernier numéro
N° 2335 | juin 2021

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS