La Creuse Agricole 11 octobre 2007 à 00h00 | Par Didier Guérin - GDSCC

Fièvre catarrhale - Fièvre catarrhale : un accord européen applicable en deux temps

Les 2 et 3 octobre 2007, ont été présentées, au comité permanent de la chaîne alimentaire et de la santé animale (CPCASA) de l'Union Européenne, deux évolutions relatives à la réglementation sur la fièvre catarrhale avec une application en deux temps.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Au 9 octobre, plusieurs nouveaux cas de fièvre catarrhale viennent d'être confirmés par l'AFSSA Maisons-Alfort dans les départements du Cher, de Côte d'Or, de la Moselle, de la Nièvre, de l'Oise, de la Seine-et-Marne et de l'Yonne. Au total, plus de 4.300 cas de fièvre catarrhale “ 2007 ” sont répertoriés à ce jour en France. Les localisations de 2 foyers de Seine-et-Marne impliquent une extension des périmètres interdits dans ce département.
Au 9 octobre, plusieurs nouveaux cas de fièvre catarrhale viennent d'être confirmés par l'AFSSA Maisons-Alfort dans les départements du Cher, de Côte d'Or, de la Moselle, de la Nièvre, de l'Oise, de la Seine-et-Marne et de l'Yonne. Au total, plus de 4.300 cas de fièvre catarrhale “ 2007 ” sont répertoriés à ce jour en France. Les localisations de 2 foyers de Seine-et-Marne impliquent une extension des périmètres interdits dans ce département. - © D.R.

La réglementation communautaire en matière de fièvre catarrhale prévoit : - Une zone de restriction de 150 km autour des foyers incluant un périmètre interdit (PI) de 20 km ; si un Etat membre le souhaite, il peut découper cette zone en PI - ZP (zone de protection) et ZS (zone de surveillance). - La possibilité de réviser ce zonage de 150 km si l'Etat membre apporte des éléments épidémiologiques, entomologiques, etc …de nature à justifier une telle révision.

- Les pays ou régions touchés par le même sérotype sont regroupés dans une même zone de restriction au sein de laquelle les animaux peuvent circuler librement.

- Pour sortir des animaux de zones soumises à restrictions, il faut non seulement apporter des garanties sanitaires mais aussi avoir l'accord préalable de l'Etat membre de destination. Face à l'avancée rapide de la maladie en France, les négociations en vue de faciliter la commercialisation ont débuté avec l'Italie (voir articles précédents) puis dans le cadre plus général de l'Union Européenne avec deux grands chapitres, les évolutions, d'une part, du zonage français avec un effet immédiat et, d'autre part, du règlement communautaire à application différée.

Une évolution du zonage français à effet immédiat

Conformément à la possibilité communautaire de modifier le zonage après apports d'éléments épidémiologiques suite à la mise en place du réseau sentinelle, la France a demandé un réajustement à 70 km (20 km de périmètre interdit + 50 km de zone réglementée) de la zone française soumise à restriction. La décision a été adoptée au CPCASA des 2 et 3 octobre 2007 et est d'application immédiate. Une partie du territoire français précédemment en zone réglementée a ainsi retrouvé un statut de « zone indemne » de laquelle les mouvements d'animaux se font sans condition sanitaire spécifique vis à vis de la fièvre catarrhale. Cette « libéralisation » d'une zone de 80 km, obtenue précédemment seulement pour l'Italie, devenait alors applicable pour tous les Etats membres.

Une évolution du règlement communautaire permettant des exportations avec une entrée en vigueur après la publication au Journal Officiel de l'Union Européenne (d'ici 2 à 3 semaines)

La Commission Européenne a soumis au vote des Etats membres un nouveau projet de règlement visant à mieux harmoniser les règles aux échanges des animaux entre zones de statuts différents vis à vis de la fièvre catarrhale quel que soit le sérotype. Les 2 points essentiels sont les suivants : - La nature des protocoles de désinsectisation, sachant que la France devait éviter une formulation imposant le maintien obligatoire des animaux dans des bâtiments. La rédaction finalement votée intègre la notion « d'animaux protégés contre les attaques de vecteurs ». - Le principe de l'accord du pays de destination pour l'échange d'animaux provenant de zones réglementées : ce point a été supprimé. L'entrée en vigueur de ce règlement interviendra après publication au Journal Officiel de l'Union Européen. Elle nécessite 2 à 3 semaines de délais. Une note de service du Ministère de l'Agriculture Français doit rapidement préciser les modalités pratiques de mise en œuvre.

La mesure primordiale à mettre en place est la désinsectisation des animaux sortant des zones réglementées susceptibles d'être commercialisés hors abattoir afin de répondre à la réglementation. Pour les broutards à l'exportation, il va être demandé un délai de 14 jours de protection insecticide avant prélèvement, il est important d'anticiper par rapport à ce délai. Cette désinsectisation des animaux ne peut être effectuée qu'avec des médicaments vétérinaires ayant une AMM avec des délais d'att
La mesure primordiale à mettre en place est la désinsectisation des animaux sortant des zones réglementées susceptibles d'être commercialisés hors abattoir afin de répondre à la réglementation. Pour les broutards à l'exportation, il va être demandé un délai de 14 jours de protection insecticide avant prélèvement, il est important d'anticiper par rapport à ce délai. Cette désinsectisation des animaux ne peut être effectuée qu'avec des médicaments vétérinaires ayant une AMM avec des délais d'att - © D.R.

Les conséquences pratiques lorsque le règlement communautaire entrera en vigueur

Tous les animaux provenant de zones réglementées pourront être introduits en zone indemne au sein de l'Union Européenne moyennant des garanties sanitaires (protection contre les vecteurs et tests) mais sans accord préalable des pays de transit ou de destination. Cette disposition concerne tous les sérotypes, ce qui implique que ces conditions s'appliqueront aux animaux corses, italiens, espagnols… pour l'introduction sur le territoire français continental. Les dispositions du règlement communautaire se substituent aux clauses de l'accord franco-italien. Les modalités du programme d'épidémiosurveillance (réseau sentinelle) sur l'ensemble du territoire national perdurent. Dans l'attente de l'indication des modalités précises d'application de ce protocole (type d'analyses, délais de réalisation après le début de la désinsectisation et avant la vente, caractéristiques du réseau sentinelle…), l'action essentielle à mettre en place est une désinsectisation des animaux destinés à la commercialisation hors des zones réglementées en France ou pour l'exportation. En effet, il est déjà avéré que le délai minimum à respecter sera de 14 jours avant le prélèvement sanguin.

Une information disponible en continu

L'évolution rapide de la situation épidémiologique, les modifications constantes de la réglementation nécessitent une information en continu. Pour ce faire, nous poursuivons la mise à disposition de différents outils : une page hebdomadaire dans la Creuse Agricole, une actualisation des informations en temps réel sur le site www.gdscc.fr, un relais de l'actualisation de cette information auprès des vétérinaires, une information des médias audiovisuels, une mise à disposition d'une feuille recto verso de synthèse de la fièvre catarrhale pour tous les organismes et intervenants dans l'élevage… Dès la connaissance du protocole d'application de l'accord européen relatif aux échanges, une information sera envoyée à chaque éleveur. Pour toute information, n'hésitez pas à contacter la DDSV, votre vétérinaire sanitaire ou le GDSCC.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2303 | octobre 2020

Dernier numéro
N° 2303 | octobre 2020

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui