La Creuse Agricole 18 octobre 2007 à 00h00 | Par Préfecture de la Creuse

Fièvre catarrhale (FCO) - Mise en œuvre de la protection contre les vecteurs en vue des échanges intracommunautaires

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les animaux issus des périmètres interdits et de la zone réglementée au titre de la FCO peuvent accéder aux échanges intra-communautaires sous conditions sanitaires, si et seulement s’ils respectent toutes les conditions suivantes : - Etre protégés des attaques de vecteurs pendant au moins 14 jours avant le prélèvement sanguin en vue d'analyse virologique - Avoir obtenu un résultat négatif à une recherche virologique dans les 7 jours précédant la sortie de la zone de restriction - Rester sans interruption protégés contre les attaques de vecteurs jusqu'à la sortie de l'animal de la zone de restriction et jusqu'à ce qu'il parvienne à destination.

La protection contre les vecteurs :

On entend par protection contre les vecteurs un traitement de l'animal par désinsectisation. pour les ovins et bovins : elle est réalisée avec des médicaments vétérinaires ayant une AMM pour l'espèce concernée, sur prescription vétérinaire lorsque cela est nécessaire. En outre, les moyens de transport des animaux doivent être désinsectisés ainsi que les centres de rassemblements accueillant ces animaux.

Les obligations du détenteur des animaux :

- Inscrire le traitement dans le registre d'élevage, par animal en indiquant bien le nom du produit insecticide, la date et l'heure du traitement ; - Conserver les ordonnances correspondantes ; - Conserver la preuve d'achat du produit (facture) pendant 3 ans ;

Recherche virologique : Les prélèvements en vue de la recherche virologique de FCO ne peuvent être réalisés qu'à la fin d'une période de désinsectisation effective de 14 jours. Ils doivent être réalisés par le vétérinaire sanitaire de l'exploitation, dans les 7 jours (ce délai est susceptible d’évoluer) précédant le départ de l'exploitation et être transmis à un laboratoire agréé pour la réalisation de ces analyses virologiques.

Eléments permettant la certification officielle : Indépendamment des autres contraintes liées à la certification sanitaire aux échanges, le certificat officiel pour les échanges intra-communautaires ne pourra être délivré que pour un animal qui serait accompagné : - d'une attestation sur l'honneur du détenteur de l'animal, indiquant, pour chaque animal : son numéro national d'identification, le nom du produit insecticide et la date et l'heure d'administration du traitement ; - du résultat d'analyse (résultat négatif) délivré par le laboratoire agréé.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2302 | octobre 2020

Dernier numéro
N° 2302 | octobre 2020

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui