La Creuse Agricole 02 mai 2008 � 00h00 | Par Préfecture de la Creuse - DDAF

FCO - Décisions du comité de suivi national sur la fièvre catarrhale ovine

Abonnez-vous R�agir Imprimer

Daniel Ferey, préfet de la Creuse informe les agriculteurs que Michel Barnier, Ministre de l’Agriculture et de la Pêche, a réuni le comité national sur la fièvre catarrhale ovine le 17 avril 2008.

Les points suivants ont été abordés :

1 - Relations bilatérales avec les autorités sanitaires italiennes Il a été rappelé que le nouveau cadre juridique communautaire permettait les accords bilatéraux et que des négociations se poursuivaient avec l’Italie au niveau politique le plus élevé et entre les services pour obtenir un accord sur la circulation des animaux de zones réglementées françaises vers l’Italie, améliorant les quatre points suivants : - Raccourcissement du délai entre la vaccination et le départ vers l’Italie ; - Echanges des animaux de moins de trois mois sans test préalable moyennant une procédure canalisée - Echanges d’animaux naturellement immunisés sans réalisation d’un second test 7 jours avant le départ - Conditions d’échanges des animaux entre zones réglementées française et italienne.

2 - Adaptation de la stratégie vaccinale Compte-tenu de l’évolution sanitaire, des évolutions réglementaires communautaires et de la demande des professionnels, la stratégie vaccinale est adaptée : - La vaccination contre le sérotype 8 est rendue obligatoire pour les bovins et les ovins destinés aux échanges. Je réunirai donc la commission bipartite dans les prochains jours ; - Le foyer sérotype 1 déclaré dans la Gironde conduit à revoir les échéanciers des livraisons des doses : pour la Creuse la livraison des vaccins interviendra en juin pour les 273 300 bovins vaccinables. Le Ministre a confirmé que pour la prochaine campagne, la vaccination serait rendue obligatoire lorsque le vaccin sera produit en quantité suffisante. Il a enfin confirmé que les mécanismes financiers de remboursement du cofinancement communautaire de la vaccination étaient en place et que les remboursement seraient effectués aux vétérinaires dans un délai maximum de 45 jours.
3 - Aide financière Par ailleurs, la répartition de l’aide de 6 millions annoncées par le premier Ministre pour la filière bovine est précisé : Une aide de 1.5 million servira à financer un plan d’engraissement visant à diminuer le stock de broutards trop lourds pour le marché italien. Une aide de 4.5 millions d’euros apportera un soutien au maintien des animaux dans les exploitations jusqu’à 60 euros pour les broutards et 30 euros pour les veaux. Le Ministre a enfin confirmé qu’il saisissait à nouveau la Commissaire européenne à l’agriculture, pour lui demander la sortie du système d’aides nationales « de minimis » compte-tenu des difficultés économiques importantes rencontrées par les éleveurs.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions �mises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se r�serve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et r�glements en vigueur, et decline toute responsabilit� quant aux opinions �mises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2314 | janvier 2021

Dernier numéro
N° 2314 | janvier 2021

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS