La Creuse Agricole 22 septembre 2011 à 16h07 | Par A.M.

Export - Une exportation pionnière en Mongolie

Après un très long périple de 7 047 km et de 4 jours, 228 bovins, limousins pour la plupart, ont pris place dans leur nouvelle maison : une exploitation située dans les steppes mongoles à 500 km au nord de la capitale Oulan Bator.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Tous les animaux sont arrivés en bonne santé au terme d’une expédition bien orchestrée : rassemblement et chargement au Pôle de Lanaud, transport en camion, décollage en avion cargo affrété spécialement pour l’occasion de l’aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle, transit par l’aéroport de Moscou, atterrissage à Oulan Bator en Mongolie, puis transfert en camion jusqu’à l’exploitation. Cette exportation constitue une grande première pour l’élevage français.

Une expédition longuement préparée
En effet, aucun bovin vivant n’a été, jusqu’ici, exporté de la France vers la Mongolie, dont l’immense tradition d’élevage (nomade principalement) est bien connue. Dans un contexte agricole délicat pour les éleveurs de bovins viande, les organisations professionnelles des races et leurs structures commerciales se démènent quotidiennement pour soutenir les éleveurs. Parmi leurs missions : trouver de nouveaux marchés de masse. C’est dans ce cadre qu’Interlim Génétique Service, organisme commercial officiel de la race limousine, a décroché ce marché après une rude concurrence avec des opérateurs canadiens notamment.
Il y a un peu plus de 5 ans, l’éleveur avait utilisé de la semence française et s’était rendu compte d’une amélioration génétique de son troupeau. Depuis 3 ans, des contacts ont été noués. Cette expédition au long cours a nécessité enfin plusieurs mois de préparation entre le certificat sanitaire, la logistique, le choix des animaux, etc.

[...]

La suite est à lire dans La Creuse agricole et rurale du 16 septembre 2011.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2222 | février 2019

Dernier numéro
N° 2222 | février 2019

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui